Un navire commandité par Google pour étudier une «zone morte»

Publié le 05/08/2013 à 10:33, mis à jour le 11/10/2013 à 15:38

Un navire commandité par Google pour étudier une «zone morte»

Publié le 05/08/2013 à 10:33, mis à jour le 11/10/2013 à 15:38

Par AFP

Eric Schmidt, président du conseil exécutif de Google

Un navire de recherche financé à hauteur de 60M$ US par un dirigeant de Google devait quitter le port de San Francisco jeudi pour aller étudier une «zone morte» de l'océan Pacifique et d'autres mystères marins.

Le navire de plus de 80 mètres, baptisé Falkor, transporte un sous-marin téléguidé qui plongera dans les profondeurs au large de l'île de Vancouver pour étudier un endroit où la vie marine meurt chaque année d'un manque d'oxygène périodique appelé hypoxie.

Les chercheurs estiment que le phénomène pourrait être provoqué par des changements climatiques ou des déversements toxiques provenant du continent.

Les scientifiques voyageant à bord du Falkor auront par ailleurs droit à des aménagements que l'on ne retrouve normalement pas à bord d'un bateau de recherche traditionnel, comme un sauna.

Le navire est financé par le Schmidt Ocean Science Institute, qui a été cofondé par le dirigeant de Google, Eric Schmidt, et son épouse, Wendy.

Après un arrêt pour étudier la zone morte, le Falkor _ baptisé en l'honneur d'une créature volante dans le film "L'Histoire sans fin" _ se dirigera ensuite vers un volcan sous-marin, l'Axial, à environ 480 kilomètres à l'ouest de l'Oregon.

Un microbiologiste étudiera les petits organismes vivant depuis des millions d'années dans les fissures de la roche volcanique, et un autre chercheur se penchera sur les virus qui se sont adaptés à cet habitat unique.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

La presse américaine accuse Google de s'enrichir grâce à elle

10/06/2019 | AFP

News Media Alliance accuse Google de générer, grâce à elle, plusieurs milliards $ de revenus sans rien lui reverser.

Certaines dissolutions amènent du bon

BLOGUE INVITÉ. Les monopoles d'aujourd'hui sont assez différents de ceux du passé.

À la une

Quand la Chine avalera Hong Kong (2)

15/06/2019 | François Normand

ANALYSE - La liberté s'érode tranquillement, et cela représente un risque pour les entreprises et les investisseurs.

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

14/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quelles sont les entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la semaine?