Dernière phase de tests pour le télescope de la NASA; des premières images étonnantes

Publié le 09/05/2022 à 16:28

Dernière phase de tests pour le télescope de la NASA; des premières images étonnantes

Publié le 09/05/2022 à 16:28

Par La Presse Canadienne

Chacun des 18 segments de miroir du nouveau télescope est plus grand que celui de Spitzer. (Photo: La Presse Canadienne)

Cap Canaveral. — Le nouveau télescope spatial de la NASA est dans sa dernière ligne droite de tests et les observations scientifiques devraient commencer en juillet, ont annoncé lundi les astronomes.

Le télescope spatial James Webb a transmis les dernières images de test d’une galaxie satellite voisine, et les résultats sont étonnants par rapport aux images prises par l’ancien observatoire infrarouge de la NASA, le télescope spatial Spitzer.

Chacun des 18 segments de miroir du nouveau télescope est plus grand que celui de Spitzer.

«Ce n’est que lorsque vous voyez réellement le type d’image qu’il fournit que vous l’assimilez vraiment et que vous vous dites: wow! Pensez seulement à ce que nous allons apprendre», a mentionné Marcia Rieke, de l’Université de l’Arizona, scientifique en chef de la caméra proche infrarouge de James Webb.

Lancé en décembre dernier, le télescope Webb de 10 milliards de dollars est le plus grand et le plus puissant observatoire astronomique jamais envoyé dans l’espace. Il cherchera la lumière émise par les premières étoiles et galaxies il y a près de 14 milliards d’années, et il gardera un œil attentif sur d’éventuels signes de vie.

Les scientifiques gardent secrète l’identité de la première cible officielle de Webb.

Situé à 1,6 million de kilomètres de la Terre, Webb est considéré comme le successeur du télescope spatial vieillissant Hubble.

 

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.