Recherchés : experts en médias sociaux

Publié le 19/10/2009 à 13:29

Recherchés : experts en médias sociaux

Publié le 19/10/2009 à 13:29

Par La Presse Canadienne

La clientèle des médias sociaux est très prisée. Photo : Bloomberg

Les jeunes adultes branchés qui ont un talent particulier pour la communication sur des sites comme Facebook et Twitter pourraient avoir devant eux une carrière prometteuse.

Au moment où certaines entreprises tentent d'empêcher leurs employés de publier des photos sur Flickr ou de raconter leurs mésaventures sur Twitter pendant les heures de travail, d'autres choisissent plutôt d'utiliser les talents sociaux de ces employés. Des offres d'emplois pour les "experts en médias sociaux" ont même commencé à apparaître.

Un expert en médias sociaux est en mesure d'utiliser divers outils en ligne, de Facebook à Twitter en passant par YouTube, au profit d'une organisation, d'une marque ou d'une entreprise, explique Theodora Lamb, qui travaille comme "animatrice de communauté" pour le site Thebigwild.org.

Mme Lamb, âgée de 26 ans, s'occupe du site en facilitant la conversation avec ses visiteurs. Ses tâches incluent la rédaction de messages de 140 caractères pour Twitter et de courriels en réponse aux visiteurs, la production de vidéos pour le Web et la gestion de concours. Elle doit aussi produire continuellement du contenu dans l'objectif de générer du trafic sur le site.

"Un animateur de médias sociaux doit avoir un talent de raconteur, car c'est de cette façon que vous intéressez les visiteurs, souligne Mme Lamb. (Vous devez) être honnête, raconter de vraies histoires, attirer les gens et les amener à vous raconter leur histoire."

Contrairement à la publicité traditionnelle, où des spécialistes en communications martèlent leur message dans l'espoir qu'il soit vu par le plus grand nombre possible, les médias sociaux utilisent une communication à double sens, c'est à dire que leurs utilisateurs ne veulent pas seulement écouter, ils veulent aussi donner leur opinion, savoir qu'ils ont été écoutés et poursuivre la conversation.

"L'avantage des plus jeunes dans ce domaine, c'est qu'ils comprennent bien la culture des médias sociaux, parce que c'est la culture dans laquelle ils vivent", affirme Alexandra Samuel, qui enseigne un cours sur les médias sociaux à la faculté d'éducation permanente de l'Université de la Colombie-Britannique.

Mme Samuel et son mari, Rob Cottingham, sont des spécialistes en médias sociaux de Vancouver. Ils ont fondé en 2005 l'une des premières entreprises spécialisées dans ce domaine, Social Signal.

Selon Mme Samuel, un expert en médias sociaux travaillant pour une entreprise de taille moyenne peut gagner un salaire annuel allant de 40 000 $ à 50 000 $.

"Ce qui fait de ce métier un bon choix de carrière, c'est que dans plusieurs domaines, une personne dans la vingtaine ne sera pas prise au sérieux, et on a l'impression qu'elle n'a pas encore fait ses preuves, explique-t-elle. (Le domaine des médias sociaux) est l'un des seuls domaines où vous pouvez avoir 23 ans et être perçus comme un expert."

À la une

Il y a toujours des raisons de garder espoir

BLOGUE. La Bourse s'offre un deuxième mois fort rentable grâce aux largesses monétaires.Les indicateurs se contredisent.

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

29/05/2020 | Jean-Paul Gagné

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

29/05/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.