Les prodiges québécois des effets visuels

Publié le 25/02/2016 à 14:53

Les prodiges québécois des effets visuels

Publié le 25/02/2016 à 14:53

PME DE LA SEMAINE - Tout débute par une occasion… et un petit mensonge! En 2006, Sébastien Moreau, artiste des effets visuels pour le cinéma, travaille pour la renommée Industrial Light and Magic (ILM) à San Francisco, une société d'effets spéciaux créée par George Lucas.

« Un collègue s'apprêtait à tourner à Montréal et m'a demandé des références sur place en effets visuels. Je lui ai répondu que j'y lançais justement ma compagnie! Ce n'était pas encore vrai, mais j'en rêvais… », raconte le président de Rodeo FX (lire effects).

Il quitte donc la Californie avec en poche un carnet de contacts bien garni et l'ambition de décrocher des projets de la trempe des Lord of the Ring et Star Wars, sur lesquels il avait travaillé aux États-Unis.

Dix ans plus tard, mission accomplie : La qualité des effets visuels offerts par Rodéo FX fait aujourd'hui partie des plus hauts standards au monde, et l'envergure de ses projets atteint jusqu'à 15 millions de dollars.

Warner Brothers, Lionsgate, Universal et HBO sont quelques-unes des compagnies qui cognent à sa porte. « Au départ, nous étions une boutique nichée dans deux métiers des effets visuels : la composition d'images, ma spécialité, et les décors numériques. Nous sommes devenus un studio complet qui offre toute la panoplie des services dans le domaine. »

Pacific Rim - VFX Breakdown from Rodeo FX on Vimeo.

Depuis sa fondation, Rodeo FX croît en moyenne de 76% annuellement et compte aujourd'hui 350 employés. L'équipe de Montréal s'agrandira cette année grâce à un deuxième local.

Gérer une croissance fulgurante

Les grands studios étrangers tels que Framestore, Cinesite et BUF sont attirés par Montréal, un centre créatif favorisé par des avantages fiscaux. Ils sont d'ailleurs les principaux employeurs des 2 500 artistes en effets visuels qui travaillent à Montréal. Rodeo FX est toutefois le plus important employeur indépendant québécois.

« Nous sommes déjà le quatrième pôle mondial, alors que le secteur n'est même pas à maturité », note Christian Bernard, économiste en chef chez Montréal International. « La bonification des crédits d'impôt en 2009 pour les effets visuels made in Québec n'est pas étrangère à la croissance annuelle des emplois de 27%. »

Advertising Reel 2015 from Rodeo FX on Vimeo.

La compétition pour la main-d’œuvre est féroce à Montréal. C'est pourquoi Sébastien Moreau a décidé d’investir un million de dollars au printemps 2014 pour ouvrir une filiale à Québec. « L'accès aux meilleurs talents y est pour l'instant moins difficile », soutient-il.

Le pari est si payant pour Sébastien Moreau qu'en janvier, les locaux du quartier Saint-Roch ont été agrandis pour accueillir 50 employés d'ici la fin 2016. Depuis décembre 2014, l'entreprise compte aussi un bureau à Los Angeles, où se trouvent 90% de ses clients. Les quinze personnes installées au cœur du pôle décisionnel hollywoodien s'emploient principalement au développement des affaires.

« Les rouages de nos opérations se complexifient à mesure qu'on grandit », remarque Sébastien Moreau. Les défis de leur réorganisation récente se trouvent notamment dans la communication entre les trois filiales, de même que dans les formations à l'interne, pour que les nouveaux venus soient rapidement performants dans ce flux opérationnel. Cette série d'agrandissements et d'embauches massives tire toutefois à sa fin, et Rodeo FX aspire pour les prochaines années à une stabilisation de cette croissance.

De plus gros contrats

Une des vaches à lait de la PME ces deux dernières années est la série Game of Thrones, pour laquelle elle a récolté deux Emmy Awards.

Game Of Thrones - Season 5 - VFX Breakdown from Rodeo FX on Vimeo.

« On nous fait de plus en plus confiance pour prendre de grosses parties des contrats qui sont sous-traités à plusieurs studios à la fois. Notre croissance vers Québec était nécessaire pour jouer ce rôle plus significatif. L'objectif est d'ailleurs de prendre moins de contrats, mais de plus grande envergure. »

Sébastien Moreau envisage d'ailleurs avec enthousiasme le travail à venir : Fantastic Beasts, Story of Your Life de Denis Villeneuve et le prochain Tim Burton. « Luc Besson vient de nous choisir pour son film Valerian, avec ILM et WETA, les deux plus importants studios d'effets visuels au monde. Nous atteignons les ligues majeures! » 

***

INFOS EN RAFALE :

  • Fondation : 2006
  • Nombre d'employés : Montréal : plus de 290. Québec : 50 d'ici la fin de 2016. Los Angeles : 15.
  • Objectif d'ici 1 an : Consolider leurs opérations, à la suite des récents agrandissements et des embauches en cours à Montréal et Québec.

image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.