Les PME en ont assez des restrictions sanitaires

Publié le 25/01/2022 à 08:08

Les PME en ont assez des restrictions sanitaires

Publié le 25/01/2022 à 08:08

Par Emmanuel Martinez

«Le cri du coeur des entrepreneurs est fort et le premier ministre du Québec doit l’entendre», a affirmé François Vincent, vice-président Québec, à la FCEI. (Photo : courtoisie)

Deux PME sur trois veulent que les mesures sanitaires soient allégées pour qu’un nombre plus important d’entre elles puissent rouvrir, selon un sondage de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

Dévoilés mardi matin, les résultats de ce coup de sonde fait du 18 au 24 janvier montrent que 18% des PME estiment que les mesures pour contrer la COVID-19 sont équilibrées. Seulement 4% sont d’avis qu’il faudrait les renforcer.

«Les autres provinces comme l’Ontario ont des approches différentes et certaines ont déjà annoncé un plan de réouverture. Il est temps de rassurer les entrepreneurs québécois et prendre le même virage de l’allègement des mesures pour nos commerces. Le cri du cœur des entrepreneurs est fort et le premier ministre du Québec doit l’entendre», a affirmé François Vincent, vice-président Québec, à la FCEI, par communiqué.

 

Les mesures sanitaires font mal

D’après la FCEI, 58% des entreprises sondées affirment que les interdictions imposées en décembre pour combattre le variant Omicron leur ont nui.

«Même avec les programmes d’aide, les restrictions font mal, a précisé François Vincent. Fait choquant, il y a encore des PME qui tombent entre les mailles du filet, comme les entreprises qui ont subi d’importantes pertes financières en raison des restrictions, mais qui ne sont pas fermées par ordre du gouvernement. Nous pouvons penser à l’industrie de l’événementiel, mais également aux petits commerces des centres-villes qui ont vu leur vente faire une chute vertigineuse suivant l’imposition du télétravail.»

Il exige donc que le gouvernement du Québec modifie le programme d’Aide aux entreprises en régions en alerte maximale pour que ce type de PME, victimes collatérales des mesures sanitaires, soit admissibles.

Ce sondage a été réalisé de manière non aléatoire auprès de 707 dirigeants membres de la FCEI.

 

Sur le même sujet

L'OMS maintient le niveau d'alerte maximal sur la COVID-19

Qu’est-ce qui changera au Canada une fois que l’OMS aura levé l’état d’urgence sanitaire?

Les temps sont durs. Oui, mais on fait quoi maintenant?

COURRIER DES LECTEURS. Les actions doivent être concrètes, et c’est en s’impliquant qu’on va y arriver!

À la une

Comment vraiment améliorer la santé mentale de vos employés?

Il y a 26 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «On a fait beaucoup pour améliorer la santé mentale de nos employés, mais on ne note pas un grand mieux...»

Bourse: Wall Street termine en berne au début d'une semaine chargée, donc risquée

Mis à jour le 30/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a perdu près de 150 points lundi

À surveiller: Canadien Pacifique, Celestica et Canopy Growth

30/01/2023 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de CP, Celestica et Canopy Growth? Voici quelques recommandations d’analystes.