Algorithme Pharma : Rebondir malgré la crise

Publié le 20/02/2010 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 13:09

Algorithme Pharma : Rebondir malgré la crise

Publié le 20/02/2010 à 00:00, mis à jour le 07/10/2013 à 13:09

En novembre, Algorithme Pharma a dû se résoudre à fermer le centre de recherche clinique de Baltimore, aux États-Unis, qu'elle avait acheté en juillet 2008. " La récession a frappé fort ", commente Louis Caillé, pdg de cette entreprise spécialisée dans les études cliniques de médicaments.


L'instabilité des revenus et une structure trop lourde l'ont forcée à déclarer forfait. " Nous avons acheté ce centre à un moment que nous pensions adéquat, mais qui s'est avéré le pire ", poursuit-il.


Algorithme garde toutefois le cap sur son objectif de faire davantage d'études sur de nouveaux médicaments, celles dites de " phase 1 ". Ces études sont plus profitables que celles sur les médicaments génériques, qui composent actuellement 85 % de son travail. Pour mieux se positionner dans ce domaine, elle a acheté en 2008 Simbec Research, une entreprise du Pays de Galles qui se spécialise dans les études de phase 1. Mais une fois de plus, les résultats sont plus lents que prévus.


" Les pharmaceutiques ont retardé leurs projets ", dit Louis Caillé qui demeure confiant que ses efforts porteront fruit en 2010. " Nous avons eu beaucoup de discussions depuis la fin de 2009. C'est encourageant. "


Afin de développer ce marché, Algorithme a ajouté 34 lits à sa clinique de la rue Belmont, à Montréal, pour un total de 234. L'installation de Simbec en compte pour sa part 56. Notons que cette acquisition a aussi permis à Algorithme de se rapprocher de ses clients européens, qui constituent la majorité de sa clientèle. Sa mésaventure américaine n'a pas eu raison de ses ambitions d'expansion. Elle songe à ouvrir un autre centre de recherche... mais au Canada cette fois-ci.


Votre principal atout pour faire partie de ce palmarès ?


Louis Caillé : " Notre industrie est fondée sur les gens : les participants aux études et les connaissances de nos employés. Nous soignons nos relations avec les uns comme avec les autres. "


Qu'aimeriez-vous accomplir en 2010 ?


" Continuer à intégrer le centre de recherche du Pays de Galles. "


Votre meilleur conseil de gestion ?


" Prendre une bouchée à la fois et bien évaluer le risque. Dans notre cas, l'achat de l'entreprise américaine a peut-être été précipité... "

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

«La correction de A.O. Smith était trop sévère»

Édition du 26 Janvier 2019 | Stéphane Rolland

STÉPHANE ROLLAND - Vous gérez un fonds de dividendes américain. Décrivez-nous votre stratégie.SEAN TASCATAN - Dans ...

Trouver les prochains grands gagnants, LA priorité

Édition du 10 Novembre 2018 | Yannick Clérouin

EXPERT-INVITÉ. L'assemblée annuelle d'Alimentation Couche-Tard (Tor, ATD.B) de la mi-septembre a mis en lumière un ...

À la une

Guerre commerciale : Xi a un atout dans sa manche contre Trump

24/05/2019 | François Normand

ANALYSE - Ces minerais stratégiques pour l'industrie américaine procure un rapport de force à la Chine.

L'inégalité, l'un des principaux enjeux des élections européennes, dit Olivier Royant du Paris Match

25/05/2019 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. La place de la politique régionale grandit dans la publication, qui s'intéresse à «l'aventure humaine».

Bourse: mieux vaut parfois ne rien faire

Mis à jour le 25/05/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Les conseils affluent en pleine guerre commerciale. Même les pros ne savent pas sur quel pied danser.