Pourquoi et comment la Banque Nationale veut croître à l'international


Édition du 08 Avril 2017

Peut-on cloner l'ADN de la Banque Nationale au Cambodge ou en Côte-d'Ivoire ? La banque québécoise mène l'expérience afin de découvrir si elle peut reproduire son modèle de banque régionale dans les pays émergents, où l'économie sera potentiellement plus dynamique qu'au Canada. Son pdg, Louis Vachon, nous présente son plan de match à l'international.


Comptant pour près de 7 % des bénéfices, les activités internationales demeurent somme toute modestes au sein de la Nationale, qui veut amener ce chiffre à 10 % en 2020. Malgré tout, leur contribution à l'augmentation des bénéfices pourrait être beaucoup plus marquante, affirme Louis Vachon. «Ça ne sera que 10 % des bénéfices de l'entièreté de la Banque Nationale, mais ça pourrait générer près de 20 % de l'augmentation des bénéfices futurs», affirme le banquier, en entrevue au siège social de la sixième banque du pays.


Méconnue, la stratégie internationale de la banque n'est pas sans importance pour ses actionnaires. Pour la première fois, les investisseurs pourront suivre cette année la performance des activités internationales dans un secteur distinct lorsqu'ils consulteront les résultats trimestriels (l'exercice financier s'étend du 1er novembre 2016 au 31 octobre 2017). Les trois autres secteurs de la banque sont : particuliers et entreprises, gestion de patrimoine et marchés financiers.

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La Banque Nationale affiche une performance stable au 1er trimestre

La Banque Nationale a déclaré mercredi un résultat net de 552 millions $ au premier trimestre.

Qu'est-il advenu du partenariat entre Banque Nationale et Bill Gross?

20/02/2019 | Stéphane Rolland

L'association entre BNI et Bill Gross aura durée moins de deux ans.

À la une

Bombardier est blanchie par l'AMF, avec une mise en garde

Elle n'a relevé aucune infraction dans le programme ayant permis à des cadres de vendre des actions l'an dernier.

À surveiller: Bombardier, Savaria et CGI

09:01 | Gagnon, Jean

Que faire avec les titres de Bombardier, Savaria et CGI? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bombardier abaisse ses prévision, le titre chute de 15%

Mis à jour le 25/04/2019 | La Presse Canadienne

Le manque à gagner est principalement du côté de la division de matériel roulant.