Le Groupe Germain veut ouvrir encore dix nouveaux hôtels

Publié le 19/04/2019 à 10:57

Le Groupe Germain veut ouvrir encore dix nouveaux hôtels

Publié le 19/04/2019 à 10:57

Par Martin Jolicoeur

Photo: Groupe Germain Hôtels.

La croissance se poursuit de plus belle pour le Groupe Germain Hôtels, lequel prévoit l’ouverture d’encore dix nouveaux établissements hôteliers au cours des cinq prochaines années.


L’entreprise, fondée à Québec il y a trente ans, a doublé de taille depuis 2014. Elle compte aujourd’hui 18 établissements de trois enseignes différentes (Hôtel Le Germain, Hôtel Alt et l’Hôtel Alt+),répartis dans sept provinces canadiennes. 


S’ajoutent deux hôtels actuellement en construction, à Ottawa et Calgary. Une fois leur construction complétée, ces deux villes compteront chacune trois hôtels du Groupe Germain, au même titre que Toronto qui pourrait en compter plus, précise Jean-Yves Germain, coprésident et cofondateur du groupe hôtelier.


Mais, même rapide, cette croissance ne semble pas suffire pour l’entreprise de Québec qui ambitionne de devenir le plus important groupe hôtelier indépendant à travers le pays. Tant et si bien que si tout se passe comme prévu, le Groupe Germain pourrait compter pas moins d’une trentaine d’établissemenst en 2025.


À quand Vancouver?


Où seront ouverts ces prochains hôtels? «Il y a des villes qu’on regarde de près depuis une bonne dizaine d’années. On fait attention, on veut construire aux bons endroits», confiait récemment M. Germain, en marge d’un événement du Cercle canadien de Montréal. C’est le cas par exemple d’Edmonton en Alberta, et de Vancouver, où l’entreprise n’a encore aucun établissement.


«Tout le monde nous demande : mais qu’attendez-vous pour ouvrir à Vancouver? La réalité est que nous aussi, nous aimerions être à Vancouver. Mais nous attendons le bon emplacement. On aimerait que 2019 nous apporte ce terrain que nous cherchons. Mais on ne peut être certain.»


Mes derniers textes / me suivre sur Twitter / me joindre sur LinkedIn 


Si les emplacements ne semblent pas encore officiellement connus, l’entreprise ne ferme pas la porte non plus, si nécessaire, à la création d’une quatrième enseigne. «Pourquoi pas? Les opportunités sont encore belles», répondait récemment Christiane Germain, coprésidente du Groupe. 


L’avantage du développement d’une entreprise multichaîne est de pouvoir adapter son offre aux besoins de milieux différents, a-t-elle expliqué. «On sait par exemple qu’on ne pourrait pas ouvrir un Germain à Winnipeg. Mais on a pu y ouvrir un Hôtel Alt qui s’intègre merveilleusement bien à l’endroit», explique Christiane Germain, coprésidente du groupe. 


L’agilité avant la stratégie à long terme


L’entreprise ne ferme pas non plus la porte à l’ouverture d’hôtels à l’extérieur du territoire canadien. La direction s’est longtemps intéressée aux occasions qui se présentaient dans le nord-est des États-Unis. Les régions de Boston et d’Atlanta notamment lui ont paru d’intérêt avant qu’il ne décide de concentrer ses efforts au Canada. 


Christiane Germain explique que la vie d’entrepreneur n’est pas toujours une histoire planifiée. La création de la nouvelle enseigne hôtelière Alt +, qui en plus d’une expérience d’hôtel boutique classique, offre des espaces de coworking, n’avait pas du tout été prévu il y a cinq ans.


«J’aimerais ça vous dire que nous avons une stratégie qu’on applique à la lettre depuis notre fondation. Mais la réalité des entreprises est différente. À choisir entre un plan stratégique et l’agilité, je vous dirais que la deuxième est probablement l’option la plus intéressante.»


Le Groupe Germain est aujourd’hui présent à Québec, Montréal, Brossard, Baie-Saint-Paul, Ottawa, Toronto, Winnipeg, Saskatoon, Calgary, Halifax et Saint Johns.


Mes derniers textes / me suivre sur Twitter / me joindre sur LinkedIn 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

Sur le même sujet

L'expérience client décortiquée

20/11/2018 | Martin Jolicoeur

On en parle beaucoup. Mais que font Lolë, Aldo et Groupe Germain au juste pour nourrir l'expérience de leurs clients?

Une histoire de confiance sur trois générations

Édition du 21 Octobre 2017 | Matthieu Charest

Avant d'être une histoire à succès, les hôtels Germain, c'est avant tout une histoire de famille. Coprésidée par ...

À la une

Foodarom, ou les parfumeurs de l'industrie agroalimentaire

Il y a 45 minutes | Matthieu Charest

PME DE LA SEMAINE. La PME de Longueuil parfume nos aliments, de l’Allemagne à l’Italie en passant par les États-Unis.

L'IA militarisée se glisse en douce dans C2 Montréal!

CHRONIQUE. J'y ai aperçu la face cachée de l'intelligence artificielle, et ça m'a donné froid dans le dos...

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

22/05/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...