La Caisse veut faire grandir les PME des entrepreneures

Publié le 29/10/2018 à 06:15

La Caisse veut faire grandir les PME des entrepreneures

Publié le 29/10/2018 à 06:15

Par François Normand

Source photo: 123rf

La Caisse de dépôt et placement du Québec lance l’initiative les Cheffes de file pour faire grandir des PME québécoises détenues par des femmes et, si possible, les propulser sur les marchés internationaux.


Les Cheffes de file ne s’adresse ni aux start-up ni aux PME en démarrage à propriété féminine, car il existe plusieurs programmes pour les aider. Cette initiative vise des sociétés établies, qui ont des revenus de 5 à 20 millions de dollars


«Il y a très peu d’offres pour les femmes d’affaires rendues à ce stade-là», affirme en entretien à Les Affaires Michèle Boisvert, première vice-présidente, rayonnement des affaires à la Caisse de dépôt.


Cette initiative réunit, sur invitation, une cinquantaine d’entrepreneures de différentes régions du Québec afin qu’elles partagent entre elles les meilleures pratiques d’affaires, sans parler du maillage.


La Caisse les a choisies parce qu’elles se démarquent par leur réalisation et leur leadership, en plus de diriger une entreprise «solide et prometteuse».


Ces femmes d’affaires pourront échanger entre elles sur une plateforme de collaboration numérique. Mais, à l’occasion, elles pourront aussi se rencontrer à l’Espace CDPQ, à Montréal, où cohabitent des capitaux-risqueurs et des institutions spécialisées dans l’accompagnement des entreprises.


La Caisse mettra à la disposition des femmes d’affaires son réseau d’expert afin d’aider leur PME dans leur projet d’expansion.


Mais dans le même temps, les Cheffes de file permettra aussi à la Caisse de découvrir des PME québécoises «sous son radar» dans lesquelles elle pourrait éventuellement investir, souligne Michèle Boisvert.


Ces dernières années, l’institution a d’ailleurs changé ses façons de faire en accompagnant et en investissant davantage dans les PME du Québec, et ce, des microbrasseries aux plateformes infonuagiques.


L’accompagnement est le nerf de la guerre


Cela dit, si le financement est toujours important en affaire, le nerf de la guerre est toutefois l’accompagnement des entreprises, selon la Caisse de dépôt.


Un besoin que confirme Marie-Pier St-Hilaire, l’une des 50 femmes dans les Cheffes de file et directrice générale d’Edgenda, une PME qui aide les entreprises dans leur transformation numérique.


«On a par exemple besoin d’information sur comment créer un comité consultatif dans notre entreprise», explique l’entrepreneure au bout du fil.


Marie-Pier St-Hilaire dirige une PME qui a un chiffre d’affaires de 20 millions de dollars, mais qui devrait le doubler d’ici 3 ans.


Edgenda figure d’ailleurs parmi les entreprises les plus dynamiques du classement annuel des 300 PME de Les Affaires. Cette croissance rapide est avant tout interne (environ 70%), mais elle s’appuie aussi sur des acquisitions (30%).


«En moyenne, nous faisons une petite acquisition tous les deux ans», raconte l’entrepreneure.


Ultimement,les Cheffes de file a aussi l’objectif d’accroître le nombre de femmes à la tête des moyennes et des grandes entreprises au Québec.


 

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Lightspeed vaudra 1,4 milliard à son entrée en Bourse

Lightspeed fera ses premiers pas en Bourse demain après un appel public à l'épargne de 240 M$ à 16$ par action.

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.