10 choses à savoir mardi

Publié le 26/09/2017 à 08:34

10 choses à savoir mardi

Publié le 26/09/2017 à 08:34

Par Yannick Clérouin et Alain McKenna

Point 1: Votre prochain café pourrait avoir l'air de ça. (Image: 123RF/lesaffaires.com)

Café et cigarette: même combat? Montréal n'est pas Vancouver, un premier diplôme en culture du pot et 7 autres choses à savoir en ce mardi 26 septembre.

1- Votre prochain Starbucks pourrait afficher un avertissement de santé comme un paquet de cigarettes. N’avalez pas votre gorgée de travers en lisant ceci! C’est du moins l’obsession d’un groupe à but non lucratif américain, qui veut forcer producteurs, distributeurs et détaillants de café à afficher un avertissement portant sur les dangers d’une substance chimique issue de la cuisson à température élevée qui causerait le cancer. Preuve à l’appui, le petit groupe de pression appelé Council for Education and Research on Toxics mène une bataille de longue date pour forcer les géants du café tel Starbucks à avertir leurs clients des dangers de l’acrylamide que l’on retrouve dans des produits cuits comme les frites et qui se forme lors de la torréfaction du café. Si le dossier percole depuis 2010 en cour, il a jusqu’à présent fait l’objet d’une attention limitée, écrit AP. Un verdict favorable au groupe enverrait un électrochoc à l’industrie du café et pourrait entraîner de lourdes sanctions, sans compter l’effet qu’une telle décision aurait sur la consommation de la boisson. On retrouve déjà des avertissements dans certaines grandes chaînes d’alimentation et cafés indépendants spécifiant que la Californie qualifie l’acrylamide de substance nocive pour la santé qui pourrait causer le cancer. Starbucks, principale partie défenderesse dans cette cause, reste pour le moment muette. Ceci changera-t-il votre perception de votre boisson matinale préférée?

2- Immobilier : non, Montréal n’est pas le prochain Vancouver. À lire les grands titres, plusieurs acheteurs peuvent avoir l’impression que ça chauffe, dans le marché de l’immobilier montréalais. Et pourtant, quand on regarde les statistiques de plus près, tout indique que ce n’est pas le cas. Car contrairement à Vancouver ou même Toronto, où les investisseurs étrangers s’arrachent à peu près toutes les propriétés mises en vente, Montréal n’est pas victime d’une surenchère faisant monter les prix de façon stratosphérique. Bien sûr, les prix montent dans la région métropolitaine, mais pour une maison normale, la hausse moyenne a été de 0,06% entre juin et juillet, soit l’équivalent de 200$. Sur un an, la hausse de 4,64% est loin sous la moyenne nationale de 11,24%. Alors, qu’est-ce qui cloche? C’est l’industrie qui tente ainsi de stimuler la demande, «en utilisant des observations qui ne peuvent être prouvées, pour faire croise aux acheteurs qu’ils doivent acheter maintenant, sinon une mystérieuse personne venue de l’Est leur volera l’occasion de devenir propriétaire dans leur propre ville», résume le site canadien Better Dwelling, spécialisé en immobilier.

3- Dès l’automne, le Collège Niagara offrira un diplôme en culture du pot. Imaginez tous les diplômes qui auraient été remis aux cégépiens, ces 40 dernières années, si un tel programme avait existé au Québec! Mais comme les temps changent, c’est maintenant réalité. En Ontario, du moins, où le Niagara College of Applied Arts and Technology offrira, dès septembre, une formation spécialisée dans la production de marijuana. «Nous sommes un collège prévoyant et nous tentons ainsi de réagir à une demande évidente du marché du travail», explique le doyen du département d’environnement et d’horticulture de l’établissement, Al Unwin, à la chaîne locale CHCH. Le certificat d’un an enseignera non seulement comment bien traiter la plante, mais expliquera aussi l’environnement légal entourant sa culture. Une serre à part sera aménagée pour y faire pousser les plants devant servir au programme. Des 60 cultivateurs autorisés au Canada, la moitié se trouve dans le sud de l’Ontario, à proximité du collège.

4- Pas le goût d’avoir un prêt étudiant? Rencontrez un sugar daddy! Oui, c’est dégradant. Et c’est pourtant précisément ce que propose le site RichMeetBeautiful, dans une campagne publicitaire qui a pris d’assaut la Belgique ces derniers jours. Une façon de faire comprendre aux jeunes universitaires qu’elles pourraient rendre leurs études plus faciles en tenant compagnie à un homme âgé fortuné prêt à allonger les euros. Ça ressemble drôlement au concept d’escorte, mais le service s’en défend de deux façons, observe le site belge 7sur7 : en aucun cas il est question explicitement de relations sexuelles, et comme les clients sont à la recherche de jeunes filles intelligentes, ce n’est pas seulement leur physique qui les intéresse. C’est une distinction importante pour qu'un tel site ait le droit d’exister, la loi interdisant de publiciser des rapports sexuels rémunérés. Le créateur de RichMeetBeautiful, Sigurd Vidal, en rajoute : «Je ne vois pas la différence entre ça et une relation où le petit ami invite sa copine au restaurant ou lui ramène des fleurs», dit-il. Évidemment, plusieurs en Belgique s’en indignent, mais le phénomène ne semble pas près de s’estomper, le concept de «sugar daddy» étant très répandu, et de plus en plus accepté ailleurs dans le monde, notamment aux États-Unis, constate 7sur7.


5- Ce câble sous-marin de 6600 km fera passer l’équivalent de 71 millions de films HD simultanés entre l’Amérique et l’Europe. La fiche technique de ce câble transatlantique, appelé Marea («marée» en espagnol) est épatante. Sa bande passante maximale de 160 terabits/seconde permettra de rapprocher comme jamais les deux continents, lorsqu’il entrera en opération l’an prochain. Immergé à 5 kilomètres de profondeur dans l’océan Atlantique, ce câble est une réalisation conjointe de Microsoft et Facebook, en partenariat avec l’équipementier Telxius, et permettra notamment de mieux exploiter les imposants centres de données de la côte est nord-américaine, afin de mieux desservir le marché européen. Son tracé a été réfléchi afin d’éviter que les catastrophes naturelles affectent l’échange de données. «Marea tombe à point. Les câbles transatlantiques transportent déjà 55 pourcent plus de données que ceux vers le Pacifique ou l’Amérique latine», explique Brad Smith, président de Microsoft, à The Verge. «Il ne fait aucun doute que cette demande va continuer de croître.» Marea n’est pas le seul projet du genre : Google a aussi récemment financé l’installation de deux câbles reliant les États-Unis au Japon et à l’Amérique du Sud.

6- Les Bourses américaines devraient ouvrir près de l'équilibre ou en légère baisse. L'incertitude géopolitique continue de miner l'enthousiasme des investisseurs. Par ailleurs, plusieurs données économiques d'importance seront dévoilées aujourd'hui, le tout étant couronné par un discours de la présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen. Dans notre revue boursière complète, il est également question de la dure journée de mardi qui attend Bombardier, de Freshii et d'Uni-Sélect.

7- Véhicules électriques : le partage des batteries refait surface. Cette idée qui a beaucoup fait jaser entre 2009 et 2013, alors qu’une entreprise israélienne a tenté, en vain, d’en faire un modèle économique viable, semblait morte et enterrée. Mais voilà que le concept est de retour, d’une façon plus modeste, à Taïwan, où un ancien haut dirigeant de la société HTC a lancé Gogoro, une entreprise qui vend des scouteurs électriques dont les batteries peuvent être échangées puis partagées. L’idée est de combiner deux tendances opposées, explique Horace Luke, cofondateur de Gogoro, à Quartz. «On jumelle l’expérience d’être propriétaire d’un véhicule, à l’expérience du partage de sa batterie», dit-il. Il y a aussi l’économie de temps, puisqu’au lieu d’avoir à arrêter plusieurs minutes à une borne de chargement pour faire le plein, il suffit de troquer sa batterie à plat pour une batterie fraîchement chargée, et le tour est joué. Reste à voir si cette fois sera la bonne pour ce modèle économique. En 2013, ça s’était soldé par la faillite spectaculaire de Better Place, qui a croulé sous les sommes astronomiques exigées pour soutenir cette formule.

batterie

8- Sauver la vie des piétons, une illusion d’optique à la fois. L’Islande, qui n’est pas à une idée originale près, a décidé de jumeler l’art urbain à la sécurité routière, en peignant au sol des passages pour piétons en 3D qui font effectivement ralentir les automobilistes qui s’en approchent. En jouant avec la perspective, ce passage situé dans la ville d’Ísafjörður crée l’impression que les bandes de peinture flottent au-dessus du pavé, ce qui ne manque pas d’interloquer les conducteurs. L’idée s’inspire de passages similaires existant déjà à Ahmedabad, en Inde. Selon le site Creapills, durant les six mois suivant son installation, on n’a observé aucun accident à cette intersection. À quand de tels passages à Montréal?

passage

passage

9- L’espace sera un paradis du capitalisme. Maintenant qu’on commence à entrevoir les premières missions spatiales privées, certains États pour qui une telle aventure était inimaginable tentent de placer leurs pions. C’est le cas du Luxembourg, principal investisseur dans différentes projets spatiaux, dont Planetary Resources, une entreprise de Seattle dont le mandat est «d’étendre l’économie jusque dans l’espace». L’idée est de repérer les astéroïdes contenant des ressources (métaux, eau, etc.) et de les exploiter commercialement. Comme l’explique le Guardian, cette industrie pourrait voir le jour plus tôt qu’on pense. Surtout que le Luxembourg, justement, a mis de côté 200 millions d’euros (300 M$) pour stimuler la naissance de cette industrie. À sa façon : en juillet dernier, le parlement a voté une loi assurant que toute ressource exploitée par une entreprise luxembourgeoise dans l’espace serait considérée comme propriété privée de cette entreprise «par une nation souveraine légitime.» En d’autres mots, le Luxembourg, ce petit paradis fiscal européen, vient peut-être à lui seul de privatiser l’espace.


10- Cette bouteille d’eau nouveau genre révolutionnera le vélo. La canicule des derniers jours rappellera à plusieurs l’importance de bien s’hydrater. Mais en vélo, ce n’est pas toujours facile de tenir le guidon et de sortir la bouteille. D’où l’idée de créer la Wetsleeve, une pochette étanche de 400 millilitres qui s’enroule autour du poignet et vous laisse les mains libres. Une idée ingénieuse, présentement sur Kickstarter, qui vaut son pesant d’or, surtout pendant des journées chaudes de la dernière semaine…


Sources: 7sur7.be, Better Dwelling, CHCH, CNBC, Creapills, Les Affaires, Quartz, The Guardian, The Verge, Youtube.

Vous aimez les 10 choses? Suivez-nous sur Twitter pour en avoir plus:

NDLR: L'article des «10 Choses à savoir» reste un exercice de revue de presse. Les avis et opinions qui y sont rapportés ne reflètent pas nécessairement ceux et celles de la rédaction de Les Affaires.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

16/08/2019 | Alain McKenna

Oui, Huawei aide à espionner. Les trottinettes de Lime polluent plus qu'une auto! UPS aime ses camions autonomes.

10 choses à savoir jeudi

15/08/2019 | Alain McKenna

Votre salaire versé en bitcoins. L'auto préférée des chauffeurs d'Uber? Le plus petit McDo au monde sert les abeilles!

À la une

Bourse: un peu d'espoir, avant la grande rentrée

BLOGUE. En septembre, la Fed et la BCE donneront un autre coup de pouce monétaire à l'économie.

Hong Kong : vers un pays, un système

16/08/2019 | François Normand

ANALYSE - Le mouvement pro-démocratie à Hong Kong est voué à l'échec à long terme. Voici pourquoi.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

17/08/2019 | lesaffaires.com

Que faire les titres d'Industries Lassonde, Couche-Tard et Metro? (Re)voici quelques recommandations d'analystes.