Jour de tous les dangers pour Bombardier

Publié le 26/09/2017 à 06:51

Jour de tous les dangers pour Bombardier

Publié le 26/09/2017 à 06:51

Par La Presse Canadienne

Bombardier pourrait recevoir de bien mauvaises nouvelles, mardi, qui pourraient affecter ses divisions de trains et d'aviation.

La première salve pourrait venir d'Europe, tôt mardi matin, avec l'annonce d'une possible entente de fusion entre le fabricant de trains allemand Siemens et son concurrent français Alstom.

Alstom a reconnu vendredi dernier être en discussion avec son rival au sujet d'une possible fusion. Bombardier est aussi soupçonnée d'avoir eu des pourparlers avec Alstom.

Des rapports publiés laissent croire qu'une transaction de plusieurs milliards de dollars pourrait être annoncée mardi, ce qui laisserait Bombardier en plan.

L'industrie ferroviaire traverse une période de consolidation afin de pouvoir rivaliser avec CRRC, le constructeur chinois soutenu par l'État, qui accroît ses parts de marché mondiales.

La seconde tuile pourrait venir de Washington, lorsque le département du Commerce va annoncer sa décision sur l'imposition de droits compensatoires temporaires sur les ventes d'avions de la Série C.

Plusieurs s'attendent à ce que l'administration Trump appuie la requête de Boeing. Toutefois, aucune compensation ne sera versée tant que Bombardier n'aura pas livré le premier avion à la compagnie aérienne Delta l'an prochain.

Une décision préliminaire antidumping devrait être annoncée le 5 octobre, mais elle pourrait être reportée. Le département va rendre sa décision finale sur les droits compensatoires avant que la Commission du commerce international des États-Unis ne présente son rapport final sur la détermination du préjudice.

Bombardier a bon espoir que la commission «va en arriver à la bonne conclusion».

Le processus pourrait durer des mois pendant lesquels les droits compensatoires salés vont miner les efforts de Bombardier pour vendre ses avions de la Série C directement aux compagnies aériennes américaines.

À la une

Fuite chez Desjardins: des détenteurs de cartes de crédit touchés

Il y a 54 minutes | La Presse Canadienne

La fuite de données chez Desjardins aurait aussi touché 1,8 million de détenteurs de cartes de crédit.

Quand l'image (de marque) vaut mille mots

BLOGUE INVITÉ. Je suis toujours surpris de voir des sociétés qui ne comprennent pas l’importance de l'image de marque.

Le détaillant La Baie creuse sa perte au 3e trimestre

La Baie a fait état de ventes stagnantes pour son plus récent trimestre.