MISE À JOUR. Un constructeur délinquant fait de nombreuses victimes

Publié le 20/06/2013 à 15:09, mis à jour le 10/02/2015 à 15:22

MISE À JOUR. Un constructeur délinquant fait de nombreuses victimes

Publié le 20/06/2013 à 15:09, mis à jour le 10/02/2015 à 15:22

Projet sinistré

Pendant ce temps, rue Poirier, des dizaines de défauts de construction et de dommages doivent encore être réparés. En graves difficultés financières, PLKJ a bâclé le projet. L’Association provinciale des constructeurs du Québec achève de faire corriger une première réclamation : 450 000 $ pour des problèmes de plomberie, de ventilation, de chauffage et isolation déficients, d’ascenseurs, de planchers, d’issues non conformes, de séparations coupe-feu… Le syndicat de copropriété vient de faire une deuxième réclamation pour des problèmes de plomberie, d’électricité, d’isolation et de finition intérieure.

En plein hiver 2011, Hydro-Québec a coupé l’électricité dans les condos invendus de la rue Poirier. Ils appartenaient toujours à PLKJ… qui ne payait pas ses factures. Avec le froid, des tuyaux ont éclaté et l’immeuble a été inondé : 248 000 $ de dommages.

En outre, les copropriétaires reçoivent des hypothèques légales des sous-traitants de PLKJ. Les problèmes du constructeur ont coûté des dizaines de milliers de dollars à ses sous-traitants, comme l’explique Les Affaires dans un dossier de l’édition du 22 juin sur les hypothèques légales dans la copropriété. Plus d’une vingtaine d’entrepreneurs en construction et cinq prêteurs ont enregistré des garanties sur ses unités et ses constructions pour se faire rembourser.

Certains recours font cependant sourciller les copropriétaires qui les reçoivent. Comme celle qu’Hélène Lashmar a reçue du Groupe Alcon d’Ali Bakkar. Cette entreprise a longtemps eu la même adresse que PLKJ. Et Ali Bakkar est aussi président d’AZ Construction, qui construisait l’immeuble de Saint-Hubert sans permis avant son effondrement.

Alcon a réclamé pas moins de 272 000 $ à Hélène Lashmar, soit sa créance au complet pour des travaux dans l’ensemble de l’immeuble. Son avocat a fait annuler la garantie. «C’est totalement illégal de mettre une dette au complet sur mon dos», dit-elle. Ali Bakkar n’a pas rappelé LesAffaires.com.

Financé par la notaire

À la une

Le Québec pâtira-t-il de la guerre commerciale verte avec la Chine?

ANALYSE. Les producteurs d’acier craignent que la Chine inonde le marché canadien, étant bloquée aux États-Unis.

Bourse: Wall Street finit en ordre dispersé, le Dow Jones clôture au-dessus des 40 000 points

Mis à jour à 17:36 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé.

À surveiller: AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed

Que faire avec les titres AtkinsRéalis, Boralex et Lightspeed? Voici des recommandations d’analystes.