Retour du PLQ au pouvoir: le type de budget auquel s'attendre


Édition du 12 Avril 2014

Retour du PLQ au pouvoir: le type de budget auquel s'attendre


Édition du 12 Avril 2014

Élu dans Roberval, le premier ministre Philippe Couillard est accompagné de son équipe économique pendant la campagne.

Le Parti libéral du Québec formera le gouvernement pour les quatre années à venir. Un nouveau budget devrait être déposé au cours des prochaines semaines. À quoi doit s'attendre le milieu des affaires ?

Les nouvelles mesures

1. Intervention pour relancer la construction

Les libéraux ont promis de lancer, dans les 100 jours suivant leur prise du pouvoir, un vaste programme de stimulation de la construction et de la rénovation. Ainsi, tous les travaux dépassant 3 000 $ se verront offrir un crédit d'impôt remboursable de 20 % (jusqu'à un maximum de 2 500 $). La mesure devrait coûter 100 millions de dollars cette année (2014-2015) et 200 M$ l'an prochain.

Le programme prévoit également une augmentation de 7,5 milliards de dollars sur cinq ans des investissements en infrastructures.

2. Majoration de l'aide forestière

Le volet forestier du programme prévoit une hausse de 397 M$ des investissements sur cinq ans. La majorité de l'enveloppe servira à faire plus de travaux sylvicoles pour améliorer la productivité et la compétitivité de la forêt du Québec. La façon dont cette aide sera allouée n'a pas encore été précisée.

3. Augmentation des efforts liés au Plan Nord

Un bureau d'approvisionnement doit être intégré à la Société du Plan Nord pour faire connaître aux entreprises du Québec les besoins en fournitures et en équipements de toutes sortes, ce qui pourra servir à créer un réseau de fournisseurs et d'équipementiers d'envergure mondiale.

Côté financier, le plan prévoit des investissements en infrastructures de 324 M$ sur cinq ans, des dépenses de 300 M$ sur quatre ans (à compter de 2015-2016) et des dépenses fiscales (crédits) de 174 M$ sur trois ans.

Les éléments détaillés des trois enveloppes ne sont pas connus. Le nouveau gouvernement dit cependant vouloir encourager l'approvisionnement en gaz naturel au nord du 49e parallèle (vers Sept-Îles afin de desservir la Côte-Nord), favoriser une entente de co-investissement entre entreprises pour obtenir un chemin de fer qui permettrait de désenclaver la fosse du Labrador. Il entend aussi participer à la réfection du quai long de Port-Cartier.

4. Une stratégie maritime

Grâce au traité de libre-échange avec l'Europe et à l'ALENA, le PLQ estime que l'importance du Québec comme plaque tournante du transport transatlantique sera accrue. Avec le gouvernement fédéral, Québec devrait accroître ses investissements portuaires.

L'objectif est aussi de développer le transport intermodal et le cabotage, de même que de dynamiser les chantiers maritimes québécois.

Le tourisme de croisière est également dans la ligne de mire libérale, grâce à des investissements dans des infrastructures d'accueil et à la mise sur pied du Bureau de l'offre touristique maritime. Ce dernier développera des offres touristiques publiques-privées ou privées.

La stratégie maritime prévoit des investissements en infrastructures de 500 M$ sur cinq ans et des dépenses budgétaires de 214 M$ sur quatre ans (à compter de 2015-2016). L'affectation des sommes reste à établir.

À la une

Le statut des feux de forêt qui menaçaient Fort McMurray est «sous contrôle»

Il y a 7 minutes | La Presse Canadienne

Alberta Wildfire indique que plus de 40 millimètres de pluie sont tombés sur l’incendie depuis le 16 mai.

Microsoft intègre l’IA générative directement dans ses PC

14:36 | AFP

Selon Microsoft, plus de 50 millions de «PC IA» seront vendus dans les douze mois à venir.

Intelligence artificielle et «tech durable» à l’honneur pour la 8e édition de VivaTech

13:51 | AFP

Pour sa 8e édition, le salon s’attend à une affluence au moins égale à 2023, soit 150 000 visiteurs.