La corruption corrompt


Édition du 16 Juillet 2016

La corruption corrompt


Édition du 16 Juillet 2016

Par Robert Dutton

[Photo : Shutterstock]

Avis à tous les leaders et à tous les influenceurs, que vous soyez du monde politique, des affaires, des médias ou du divertissement : la corruption corrompt. Chaque fois que l'un de vous contourne les règles, ment ou même travestit la vérité, non seulement son comportement engendre un coût direct pour la collectivité, mais il contribue également à corroder la culture de son milieu et de la société tout entière.

C'est ce qu'on peut conclure des recherches des professeurs Simon Gätcher et Jonathan F. Schulz, de l'Université de Nottingham, dont le résultat a été publié en mars dans la revue Nature. Selon cette étude, la corruption corrode le sens moral des individus.

De 2011 à 2015, Gätcher et Schulz ont mené une fascinante expérience auprès de 2 568 individus provenant de 23 pays. Ils leur ont demandé de jouer un jeu très simple : lancer un dé deux fois et indiquer aux expérimentateurs le premier des deux résultats. S'ils déclaraient avoir lancé un 1, ils recevaient une unité monétaire du pays ; deux s'ils signalaient un 2, etc. Un 6 ne rapportait rien. Les expérimentateurs ne vérifiaient pas la véracité des résultats déclarés ; ils payaient sur la foi de la déclaration du participant.

S'ils avaient été parfaitement honnêtes, les participants auraient communiqué un résultat moyen de 2,5, soit l'espérance mathématique du jeu. S'ils avaient été parfaitement malhonnêtes, ils auraient annoncé une moyenne de 5, procurant à chacun le gain maximum. Entre les deux, la hauteur du résultat moyen révèle le niveau «moyen» de tricherie des groupes de participants : plus le gain moyen est élevé, moins ils sont honnêtes.

Un comportement généralisé de «malhonnêteté justifiée», dans lequel les participants auraient déclaré non pas le premier résultat, mais le plus élevé des deux, aurait donné un résultat moyen de 3,47. La malhonnêteté justifiée, un comportement assez répandu, consiste à ne pas mentir carrément, mais à «arranger» un peu la vérité à son avantage.

Les chercheurs ont ensuite mis en corrélation les résultats moyens obtenus dans chacun des 23 pays avec un indice de prévalence des violations des règles (PVR) du pays, construit à partir de : 1) l'indice de contrôle de corruption, publié par la Banque mondiale ; 2) l'importance de l'économie souterraine en tant qu'indicateur du niveau d'évasion fiscale ; et 3) l'indice des droits politiques, publié par Freedom House, comme indicateur de la qualité des pratiques politiques d'un pays.

Pour qu'une éventuelle causalité aille dans le bon sens, les chercheurs ont choisi des sujets jeunes et de milieux socioéconomiques comparables (des étudiants âgés en moyenne de 21,7ans) et ont utilisé des PVR de 2003 - une époque où les sujets de l'expérience étaient trop jeunes pour avoir eu une influence sur le PVR de leur pays, mais étaient plutôt le produit de la société.

La moyenne générale s'est établie à 3,32 - un meilleur score que la malhonnêteté justifiée. Les chercheurs ont trouvé une corrélation positive entre l'indice PVR d'un pays et le niveau de tricherie moyen affiché par les sujets en provenance de ce pays. Le score des pays s'est échelonné sur moins de 3 (Royaume-Uni, Suède, Allemagne) à tout près de 4 (Tanzanie, Maroc) - le Canada ne faisait pas partie de l'étude.

Si tout le monde le fait...

Ces résultats indiquent qu'aucune collectivité n'est complètement malhonnête ni complètement honnête. Mais ils révèlent des différences de comportement entre les collectivités. Les résultats suggèrent que la qualité des institutions et les comportements des leaders d'une collectivité filtrent vers le bas et influencent les comportements des membres de cette collectivité. Ce résultat corrobore ce que nous croyons instinctivement : dans une société où la corruption règne au sommet, on trouvera des comportements semblables partout. Si tout le monde le fait...

Il y a de quoi faire réfléchir. Les scandales répétés de collusion, de corruption, d'évasion fiscale ne font pas qu'indigner les gens et les rendre cyniques vis-à-vis des leaders d'une collectivité. S'ils persistent, à plus ou moins brève échéance, ils envoient le signal que ces comportements sont la norme ou, à tout le moins, «acceptables». De plus en plus de gens s'autorisent alors à tricher.

En ce sens, si le pouvoir corrompt, la corruption qu'il engendre corrompt à son tour, ce qui tendrait à lancer un cercle vicieux difficile à maîtriser. On peut penser que cette dynamique peut s'exercer à l'échelle d'un pays, d'une collectivité ou d'une organisation - une entreprise ou un ministère, par exemple.

Cette recherche tend aussi à démontrer que les comportements malhonnêtes sont souvent le fait de gens... honnêtes ou presque. Les scores affichés par chacun des 23 pays ne sont pas extrêmes. Aucun groupe n'est parfait, mais aucun n'est complètement malhonnête. Les résultats sont plutôt compatibles avec l'hypothèse de la malhonnêteté justifiée, où prévaut une espèce d'accommodement des règles, plutôt que la fraude et le mensonge purs et simples.

Pendant plus de 20 ans, il a été président et chef de la direction de Rona. Sous sa gouverne, l'entreprise a connu une croissance soutenue et est devenue le plus important distributeur et détaillant de produits de quincaillerie, de rénovation et de jardinage du Canada. Après avoir accompagné un groupe d'entrepreneurs à l'École d'entrepreneurship de Beauce, Robert Dutton a décidé de se joindre à l'École des dirigeants de HEC Montréal à titre de professeur associé.

À la une

Bourse: Wall Street finit contrastée, nouveaux records pour Nasdaq et S&P 500

Mis à jour le 13/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Le TSX est en baisse de 1,2% et Wall Street est mitigé.

À surveiller: Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resources

13/06/2024 | lesaffaires.com

Que faire avec les titres de Dollarama, Manuvie et Canadian Natural Resourc? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: les gagnants et les perdants du 13 juin

Mis à jour le 13/06/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.