Canac vise Montréal: guerre des prix en vue

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Canac vise Montréal: guerre des prix en vue

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

« Je pense que l’ère des grandes surfaces s’essouffle. C’est plus facile d’avoir un service personnalisé dans des magasins un peu plus petits », dit Jean Laberge, de Canac. [Photo: Francis Vachon]

C'est dans l'Est du Québec, à Rimouski, que la quincaillerie Canac ouvre son prochain magasin, le 23e; mais c'est dans la couronne sud de Montréal que la phase d'expansion suivante se fera, à un rythme accéléré. Avec des prix de détail qu'il estime 10 % moins élevés que ceux en vigueur dans la banlieue montréalaise, le quincaillier s'attend à bousculer le marché.

«Il y a des concurrents qui ne seront pas très contents, ça va brasser un peu, anticipe le président de Canac, Jean Laberge. Il n'y a pas de raison pour nous de vendre 10 % plus cher parce que le prix des terrains est plus élevé. On pense qu'on aura plus de volume de ventes, parce qu'il y a plus de population et que, au bout du compte, on aura les mêmes profits.»

Le principal concurrent de Canac est Rona, dont les circulaires affichent des prix variables selon les régions, a remarqué le détaillant. Canac tient à offrir des prix uniformes dans toutes ses succursales.

Celle qui ouvre à Rimouski le 19 novembre aura nécessité des investissements de 10 millions de dollars et elle créera 80 emplois. Canac s'attend à attirer une clientèle sur un assez vaste territoire, un peu comme à Cowansville, où des clients arrivent même de Granby. Le magasin de Cowansville est devenu celui dont la facture moyenne est la plus élevée de tout le réseau.

À la une

Bourse: Wall Street termine en hausse

Mis à jour le 27/01/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto est restée pratiquement inchangée pendant la dernière séance de la semaine.

Moins d’aubaines sur le marché boursier qu’on ne pourrait penser

27/01/2023 | Charles Poulin

Si les marchés boursiers ne sont plus surévalués, ils ne sont pas une aubaine pour autant.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour le 27/01/2023 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.