La Banque du Canada garde son taux directeur à 0,25%

Publié le 28/10/2020 à 10:00, mis à jour le 28/10/2020 à 10:27

La Banque du Canada garde son taux directeur à 0,25%

Publié le 28/10/2020 à 10:00, mis à jour le 28/10/2020 à 10:27

Par lesaffaires.com
Un immeuble de la Banque du Canada.

(Photo: La Presse Canadienne)

Sans surprise, la Banque du Canada (BdC) a choisi de conserver son taux directeur à 0,25% et ajoute un programme d'assouplissement quantitatif.

«La Banque maintient ses indications prospectives exceptionnelles, auxquelles son programme d’assouplissement quantitatif s’ajoute tout en les renforçant», lit-on dans un communiqué. La Banque du Canada réduira toutefois le montant de ses achats graduellement à quatre milliards de dollars par semaine.

Au Canada, l'institution note que le rebond de l’emploi et du PIB a été plus prononcé que prévu pendant la réouverture de l’économie au cours de l’été. «L’économie passe maintenant à une phase de récupération plus modérée. Au quatrième trimestre, la croissance devrait ralentir de façon marquée, en partie à cause du nombre grandissant de cas de COVID-19», affirme la BdC, ajoutant que les effets de la pandémie sont inégaux d'un secteur à l'autre et touchent surtout les travailleurs à faible revenu. 

La Banque s’attend à ce que l’économie canadienne se contracte d’environ 5,5% en 2020 et progresse de près de 4% en moyenne en 2021 et 2022. «La croissance sera vraisemblablement en dents de scie, étant donné que la demande intérieure est influencée par l’évolution du virus et son incidence sur la confiance des consommateurs et des entreprises. Compte tenu des effets à long terme probables de la pandémie, la Banque a revu à la baisse son estimation de la croissance potentielle du Canada durant la période de projection», lit-on dans le communiqué publié à 10h sur le site Internet de l'institution.

Du côté de l'inflation, la BdC prévoit que l'indice des prix à la consommation restera en deçà de la fourchette de 1% à 3% visée par la Banque jusqu’au début de 2021, principalement en raison des bas prix de l’énergie, qui sont en recul de 30% par rapport à leur niveau d'avant la pandémie. «Les mesures de l’inflation fondamentale sont toutes inférieures à 2%, ce qui cadre avec une économie où la demande a connu une chute plus prononcée que l’offre». La Banque s’attend à ce que l’inflation demeure sous la cible jusqu'en 2022.

D'ici là, des «mesures de politique monétaire exceptionnelles» devront continuer de soutenir l’économie. «Le Conseil de direction maintiendra le taux directeur à sa valeur plancher jusqu’à ce que les capacités excédentaires dans l’économie se résorbent, de sorte que la cible d’inflation de 2% soit atteinte de manière durable. Selon notre projection actuelle, cela ne se produira qu’au cours de 2023», dit la direction de la Banque.

 

L'économie mondiale aura besoin du soutien des autorités

Du côté de l'économie mondiale, la Banque du Canada estime que l'expansion rapide qui a accompagné la réouverture des économies a fait place à une croissance plus lente. «Pour la période à venir, l’augmentation des cas de COVID-19 devrait peser sur les perspectives économiques dans bien des pays, et la croissance continuera de reposer largement sur les mesures de soutien des autorités publiques», croit la BdC.

La Banque note un ralentissement de la croissance du PIB américain après le rebond estival, alors qu'en Chine, la production économique est revenue à ses niveaux d'avant la pandémie. En Europe, la reprise ralentit alors que les mesures de confinement s'intensifient.

«Dans l’ensemble, le PIB mondial devrait se contracter d’à peu près 4% en 2020, puis croître d’un peu plus de 4,5% en moyenne en 2021 et 2022», conclut la Banque.

La prochaine date d’établissement du taux cible du financement à un jour est le 9 décembre 2020. 

 

 

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Le projet Énergie Saguenay a-t-il un avenir à long terme?

27/11/2020 | François Normand

ANALYSE — Le marché de l'énergie mute en Europe et en Asie, ce qui pourrait limiter la demande pour du GNL du Québec.

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

27/11/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les banlieues ont la cote en 2020 et l'intérêt pour les copropriétés sur l'île de Montréal diminue.