730 000$ de plus pour Michael Sabia en 2017

Publié le 17/04/2018 à 15:31

730 000$ de plus pour Michael Sabia en 2017

Publié le 17/04/2018 à 15:31

Les six plus hauts dirigeants de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) ont touché une rémunération globale d'environ 10 millions $ en 2017, soit une somme légèrement inférieure à l'année précédente.


Cette information figure dans le plus récent rapport annuel du gestionnaire québécois de régimes de retraite, qui a été déposé mardi après-midi à l'Assemblée nationale.


Même si ses conditions de rémunération directe sont demeurées les mêmes, le président et chef de la direction, Michael Sabia, a touché un montant total de près de 3,55 millions $, par rapport à 2,82 millions $ en 2016.


Cette variation tient compte du versement d'une rémunération incitative différée de 1,85 million $.


En 2014, le grand patron de la CDPQ avait choisi de différer 1,5 million $ _ une somme qui a fructifié en raison des rendements générés par la Caisse sur trois ans _ ce qui lui a permis de réaliser un rendement de 348 918 $.


M. Sabia a reçu un salaire de base de 500 000 $, une prime de 1,16 million $ ainsi qu'une autre rémunération de 40 000 $, soit les mêmes montants qu'en 2016.


En dépit de l'augmentation du montant qui lui a été versé, le dirigeant de la Caisse a reçu une paye totale moins élevée que les patrons des trois autres grandes caisses de retraite au pays, soit le régime de retraite des employés municipaux de l'Ontario, le régime de retraite des enseignants de l'Ontario et l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC).


Pour 2017, la CDPQ a affiché un rendement de 9,3 pour cent _ sa meilleure performance en quatre ans _, dépassant d'un dixième de point de pourcentage l'indice de référence de 9,2 pour cent. Son actif net atteignait 298,5 milliards $, ce qui constitue une progression de 27,5 milliards $ sur un an. Sur un horizon de cinq ans, le rendement annualisé du gestionnaire de régimes de retraite s'est élevé à 10,2 pour cent.


Au total, les principaux dirigeants du bas de laine des Québécois ont choisi de différer environ 5,16 millions $. En ce qui a trait à M. Sabia, il s'agit d'un montant de 1,74 million $.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

La Caisse de dépôt et placement investit 260 M $ dans l'énergie solaire

La Caisse a en outre indiqué qu’elle voulait réduire son empreinte carbone de 25 % par dollar investi d’ici 2025.

La Caisse vend le Rockhill pour 268M$

Mis à jour le 10/05/2019 | Martin Jolicoeur

Sa filiale immobilière, Ivanhoe Cambridge, l'avait acheté pour 160M$ il y a huit ans.

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.