Moderna en voie d'obtenir l'aval de Santé Canada

Publié le 15/12/2020 à 08:27

Moderna en voie d'obtenir l'aval de Santé Canada

Publié le 15/12/2020 à 08:27

Par La Presse Canadienne

(Photo: La Presse canadienne)

La conseillère médicale en chef de Santé Canada affirme que les choses sont sur la bonne voie pour que le ministère approuve très bientôt un deuxième vaccin contre la COVID-19.

La docteure Supriya Sharma a déclaré que les choses « semblaient positives » quant au vaccin de la pharmaceutique américaine Moderna. Or, selon la docteure Sharma, il manque encore quelques documents de fabrication qui sont nécessaires pour la prise de décision.

L’issue de l’évaluation de deux autres vaccins est toutefois plus incertaine. AstraZeneca pourrait avoir besoin de plus d’études avant que Santé Canada ne soit prêt à prendre une décision, et l’évaluation du vaccin de Johnson & Johnson en est encore à ses tout débuts.

Santé Canada a approuvé le vaccin de Pfizer-BioNTech le 9 décembre et les premières doses ont commencé à arriver au Canada dimanche.

Les travailleurs de la santé de Toronto et les résidants de foyers de soins de longue durée du Québec ont été les premiers à recevoir le vaccin lundi matin.

Les travailleurs d’un foyer de soins de longue durée d’Ottawa seront les prochains, alors que cette ville déploiera son programme de vaccination mardi matin.

Les travailleurs de la santé du Manitoba et de l’Alberta recevront des doses mercredi, et la plupart des autres provinces s’attendent à commencer la vaccination d’ici la fin de semaine.

Le vaccin de Pfizer-BioNTech a été approuvé dans plusieurs autres pays, dont le Royaume-Uni, les États-Unis, Bahreïn et l’Arabie saoudite.

La Food and Drug Administration des États-Unis doit se réunir le 17 décembre pour discuter de la demande de Moderna. Santé Canada examine le vaccin de Moderna depuis octobre et docteure Sharma a indiqué que les données cliniques finales avaient été fournies par l’entreprise vendredi.

Elle a dit que l’équipe d’évaluation avait passé la fin de semaine à étudier ces documents et qu’il ne restait maintenant qu’à éplucher des données sur les usines de fabrication. Ces documents sont attendus d’ici la fin de la semaine et docteure Sharma aura alors une meilleure idée du moment où la décision sur Moderna pourra être rendue.

« Cela semble prometteur et positif », a-t-elle soutenu.

Il ne s’était écoulé que cinq jours entre la livraison des données finales de fabrication du vaccin de Pfizer et l’approbation de Santé Canada, mais docteure Sharma a précisé que les installations de Moderna n’étaient pas familières à Santé Canada. Les sites de fabrication que Pfizer utilise ont déjà été examinés par Santé Canada.

Docteure Sharma affirme que cela signifie qu’il y a un peu plus d’incertitude sur le temps qu’il faudra pour analyser toutes les données, bien qu’il soit possible que la chronologie de Moderna puisse être similaire à celle de Pfizer.

L’équipe d’évaluation de Santé Canada fait appel à des experts dans divers domaines, de la toxicologie et de la pharmacologie aux maladies infectieuses et aux pratiques de fabrication.

AstraZeneca a été le premier à soumettre une demande, mais l’examen de son vaccin a été affecté lorsque la société a réalisé que certains patients participant à l’essai clinique n’avaient pas reçu des doses complètes du vaccin.

En raison de ce problème, Santé Canada révise toujours les données pour décider s’il demandera à l’entreprise d’effectuer d’autres études, a précisé docteure Sharma. Elle souligne que d’autres pays traversent le même processus actuellement.

Johnson & Johnson a soumis sa demande il y a seulement deux semaines et des évaluations préliminaires sont en cours.

Pfizer et Moderna devraient livrer 60 millions de doses de vaccins au Canada d’ici l’automne prochain, ce qui suffira à vacciner 30 millions de personnes.

Le Canada a acheté des doses de trois autres vaccins, mais aucun de leurs fabricants n’a encore demandé l’approbation.

La ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, a déclaré lundi qu’elle prévoyait recevoir 30 000 doses de Pfizer cette semaine et un envoi similaire la semaine prochaine. Le gouvernement fédéral a annoncé qu’environ 249 000 doses arriveraient d’ici la fin du mois.

Les vaccins de Pfizer et Moderna nécessitent deux doses — à 21 jours d’intervalle pour Pfizer et à 28 jours d’intervalle pour Moderna. Cependant, Pfizer a des exigences beaucoup plus strictes en matière de chaîne du froid qui restreignent les lieux de livraison pour le moment.

Le vaccin de Moderna peut survivre dans des congélateurs ordinaires et il sera priorisé pour la livraison dans les territoires, les communautés autochtones éloignées et les sites de soins de longue durée.

Des doses suffisantes doivent commencer à arriver en avril pour permettre aux provinces d’élargir le programme de vaccination au-delà des groupes prioritaires initiaux. Le Canada s’attend à pouvoir vacciner tous les Canadiens qui le souhaitent d’ici la fin de septembre 2021.

Les autorités demandent toujours aux Canadiens de se tenir à l’écart, de porter des masques et de pratiquer une hygiène minutieuse pour empêcher le virus de se propager.

 

À la une

Fournisseurs: pas besoin de code de conduite, selon le PDG de Metro

Mis à jour le 26/01/2021 | Stéphane Rolland

Éric La Flèche juge que les relations entre épiciers et fournisseurs fonctionnent.

Et si Couche-Tard était le prochain Amazon?

26/01/2021 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Couche-Tard finira par acheter Carrefour et deviendra un des rares joueurs pouvant rivaliser avec Amazon.

Satellites: le ton monte entre Elon Musk et Jeff Bezos

26/01/2021 | AFP

Elon Musk et Jeff Bezos rivalisent pour leurs constellations de satellites en orbite basse.