Vidéotron : le lancement du réseau sans fil retardé

Publié le 12/05/2010 à 14:36

Vidéotron : le lancement du réseau sans fil retardé

Publié le 12/05/2010 à 14:36

Par Mathieu Lavallée

Le président et chef de la direction de Quebecor Pierre Karl Péladeau. Photo : Bloomberg

Le lancement du réseau sans-fil de Vidéotron ne se fera pas cet été contrairement à ce qu’avait annoncé la filiale de Quebecor à la fin de l’année 2009.


Le président et chef de la direction de Quebecor Pierre Karl Péladeau en a fait l’annonce mercredi alors que se tenait l’assemblée annuelle des actionnaires du géant des médias.


Lors de sa présentation, M. Péladeau a indiqué que le nouveau réseau de la filiale de Quebecor sera lancé « au courant de l’année ».


La nouvelle cible pour l’activation du réseau se situe maintenant au début de l’automne, a précisé M. Péladeau en conférence de presse suivant l’assemblée.


Le chef d’entreprise a voulu se faire rassurant en insistant sur le fait qu’il veut « rester prudent » quant à la mise en service complète du réseau de 700 tours et antennes. Il se dit malgré tout satisfait du déploiement qui n’est pas encore complété.


« Ce n’est pas une mince tâche, a-t-il commenté, et nous voulons nous assurer de la qualité du service que nous offrirons. »


Mais la filiale que M. Péladeau qualifie lui même de « locomotive » pour Quebecor réserve d’autres difficultés pour les prochains mois. Selon ce qu’a indiqué Jean-François Pruneau, vice-président finances de Quebecor et Quebecor média, l’arrivée prochaine du réseau pourrait affecter les résultats de l’entrprise.


« Il sera difficile de maintenir la même croissance que les années précédentes à cause des efforts importants que nous aurons à faire du côté du marketing », a-t-il expliqué.


Le conglomérat a quand même bien fait au premier trimestre de 2010, en augmentant ses revenus et son bénéfice d’exploitation, à l’exception du secteur médias qui a connu un recul du côté des revenus.


Quebecor a encaissé des revenus de 948 millions $ pour le premier trimestre de 2010, en hausse de 5 %, et le bénéfice d’exploitation a augmenté de 6 %, à 288,5 millions $.


Les revenus du secteur Télécommunications ont progressé quant à eux de 10,6 %, à 50,8 millions $, et le bénéfice d’exploitation du secteur s’est gonflé davantage (12,6 %), en atteignant 28,1 millions.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Pourquoi éviter les obligations du Canada

Édition du 20 Avril 2019 | Richard Guay

CHRONIQUE. Avec le prix des actions qui ne cesse de monter depuis le début de l'année, le marché boursier ...

Le Canada veut plus d'étudiants étrangers

Les retombées économiques des étudiants étrangers ont presque doublé de 2010 à 2016.

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.