Vidéotron : le lancement du réseau sans fil retardé

Publié le 12/05/2010 à 14:36

Vidéotron : le lancement du réseau sans fil retardé

Publié le 12/05/2010 à 14:36

Par Mathieu Lavallée

Le président et chef de la direction de Quebecor Pierre Karl Péladeau. Photo : Bloomberg

Le lancement du réseau sans-fil de Vidéotron ne se fera pas cet été contrairement à ce qu’avait annoncé la filiale de Quebecor à la fin de l’année 2009.

Le président et chef de la direction de Quebecor Pierre Karl Péladeau en a fait l’annonce mercredi alors que se tenait l’assemblée annuelle des actionnaires du géant des médias.

Lors de sa présentation, M. Péladeau a indiqué que le nouveau réseau de la filiale de Quebecor sera lancé « au courant de l’année ».

La nouvelle cible pour l’activation du réseau se situe maintenant au début de l’automne, a précisé M. Péladeau en conférence de presse suivant l’assemblée.

Le chef d’entreprise a voulu se faire rassurant en insistant sur le fait qu’il veut « rester prudent » quant à la mise en service complète du réseau de 700 tours et antennes. Il se dit malgré tout satisfait du déploiement qui n’est pas encore complété.

« Ce n’est pas une mince tâche, a-t-il commenté, et nous voulons nous assurer de la qualité du service que nous offrirons. »

Mais la filiale que M. Péladeau qualifie lui même de « locomotive » pour Quebecor réserve d’autres difficultés pour les prochains mois. Selon ce qu’a indiqué Jean-François Pruneau, vice-président finances de Quebecor et Quebecor média, l’arrivée prochaine du réseau pourrait affecter les résultats de l’entrprise.

« Il sera difficile de maintenir la même croissance que les années précédentes à cause des efforts importants que nous aurons à faire du côté du marketing », a-t-il expliqué.

Le conglomérat a quand même bien fait au premier trimestre de 2010, en augmentant ses revenus et son bénéfice d’exploitation, à l’exception du secteur médias qui a connu un recul du côté des revenus.

Quebecor a encaissé des revenus de 948 millions $ pour le premier trimestre de 2010, en hausse de 5 %, et le bénéfice d’exploitation a augmenté de 6 %, à 288,5 millions $.

Les revenus du secteur Télécommunications ont progressé quant à eux de 10,6 %, à 50,8 millions $, et le bénéfice d’exploitation du secteur s’est gonflé davantage (12,6 %), en atteignant 28,1 millions.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Les ventes des grossistes canadiens ont avancé de 0,3% en février

Les économistes s’attendaient en moyenne à un gain de 0,1 % pour ce mois.

À la une

Quand la Chine avalera Hong Kong (2)

15/06/2019 | François Normand

ANALYSE - La liberté s'érode tranquillement, et cela représente un risque pour les entreprises et les investisseurs.

Avant la Fed, la Bourse se fige

Mis à jour le 15/06/2019 | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Le calme en Bourse occulte la fébrilité entourant la prochaine décision de la Fed.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

14/06/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quelles sont les entreprises qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la semaine?