Encore possible de croître dans la téléphonie mobile, estime Québecor

Publié le 09/03/2016 à 13:46

Encore possible de croître dans la téléphonie mobile, estime Québecor

Publié le 09/03/2016 à 13:46

Par La Presse Canadienne

(Photo: Bloomberg)

En dépit de la féroce concurrence, il est encore possible de croître dans le marché québécois de la téléphonie mobile, estime la haute direction de Québecor (TSX:QBR.B). 


Soulevée par les analystes, cette question a occupé mercredi une bonne partie de la conférence téléphonique du conglomérat québécois visant à discuter de sa performance au quatrième trimestre. 


Au cours de cette période, Vidéotron a accueilli 26 100 nouveaux abonnés, ce qui s'est avéré inférieur aux attentes de certains analystes ainsi qu'aux 42 400 clients ajoutés au quatrième trimestre l'an dernier.


«Le trimestre a été plus lent, a concédé la présidente et chef de la direction de Vidéotron, Manon Brouillette. Cependant, personne n'a gagné de parts de marché. Nous avons constaté une reprise au cours des dernières semaines.»


Celle-ci a réfuté la thèse de certains analystes suggérant que le marché québécois de la téléphonie sans fil arrivait à maturité, affirmant que de plus en plus d'internautes se tournent vers des appareils mobiles lorsque vient le temps de naviguer sur le Web. 


Selon Mme Brouillette, cela fait partie des éléments permettant à Vidéotron d'espérer accroître sa part de marché dans ce secteur, qui est actuellement de 15,4%.


«Il y a de la place pour de la progression, a-t-elle expliqué. Nous voulons une part de marché qui dépasse la barre du 20%. La concurrence est très forte avec les six autres marques, mais cela fait partie de notre quotidien au Québec.»


Outre la maturité du marché québécois, l'analyste Maher Yaghi, de Desjardins Marchés des capitaux, a souligné dans une note que le ralentissement constaté au quatrième trimestre dans le secteur de la téléphonie mobile n'avait pas épargné les concurrents de Vidéotron.


Néanmoins, la filiale de Québecor a enregistré en 2015 sa plus forte croissance annuelle en quatre ans, ajoutant 135 800 nouveaux clients sans fil, pour un total de 768 000 abonnés.


Mme Brouillette a par ailleurs minimisé l'entrée en vigueur de la réglementation obligeant les câblodistributeurs à offrir un service de télévision de base ne coûtant pas plus de 25$ par mois. 


«Nous permettons à nos clients de choisir des chaînes depuis plus de 10 ans, a expliqué la dirigeante de Vidéotron. Environ 80% de nos clients ont déjà des forfaits à la carte. Je ne crois pas que cela aura un impact significatif.»


En ce qui a trait à une éventuelle expansion de la Ligue nationale de hockey, le grand patron de Québecor, Pierre Dion, a été bref dans ses commentaires, réitérant que l'entreprise faisait toujours partie du processus. 


Il a toutefois repris les propos émis plus tôt cette semaine par le président du conseil d'administration, Brian Mulroney, à l'effet que la valeur actuelle du huard représentait un défi important.


«Notre but n'a pas changé, a dit M. Dion. Nous voulons toujours les Nordiques. Mais comme M. Mulroney a dit, le dollar canadien est une réalité importante pour nous.»


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Audience du CRTC sur le conflit Québecor Bell sur les redevances de chaînes

Québecor reproche à Bell de ne pas lui accorder des redevances reflétant la juste valeur de ses chaînes spécialisées.

TVA Sport : Québecor et Disney, même combat?

12/04/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. Dans une industrie en transformation, prendre le consommateur en otage est un pari pour le moins risqué.

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.