Quebecor : Péladeau se fait discret sur l’implantation de l’Agence QMI

Publié le 12/05/2010 à 16:57

Quebecor : Péladeau se fait discret sur l’implantation de l’Agence QMI

Publié le 12/05/2010 à 16:57

Par Mathieu Lavallée

Le président et chef de la direction de Quebecor Pierre Karl Péladeau s’est fait discret mercredi sur l’implantation de l’Agence QMI, en marge de l’assemblée annuelle des actionnaires de Quebecor à Montréal.


Questionné sur le sujet lors de la conférence de presse qui a suivi l’assemblée, M. Péladeau a été peu loquace sur l’agence qui permet également à ses différents médias de partager du contenu, se bornant à répéter que la mise en place « va bien ».


Pourtant, des sources anonymes ont indiqué à lesaffaires.com que les systèmes informatiques permettant le partage de contenu vivent quelques ratés à l’heure actuelle.


La nouvelle agence doit être prête à temps pour la fin de l’entente entre Quebecor et La Presse canadienne le 1er juillet prochain.


En fait, les possibles difficultés du côté de QMI ont été évoquées dans les médias récemment pour expliquer le rapprochement, il y a quelques semaines, entre la direction du Journal de Montréal et ses syndiqués, qui sont en lock-out depuis plus d’un an. Les deux parties ont refusé depuis de commenter publiquement les pourparlers.


Mais les relations de travail sont pour le moins problématiques pour deux des fleurons de Quebecor. En plus des 253 employés du quotidien de la rue Frontenac qui sont en lock-out depuis la fin janvier 2009, les négociations sont rompues avec les employés de la station montréalaise du réseau TVA depuis lundi. Leur convention collective est échue depuis décembre 2009.


Pour l’instant, QMI aurait embauché une quarantaine de personnes.


La direction de Quebecor ne veut pas spéculer sur le temps qu’il faudra pour mettre fin au conflit du Journal, mais se dit prête à retourner à la table des négociations si le syndicat est prêt à accepter le plan d’affaires que l’entreprise et des réductions de personnel.


Lors du dernier trimestre, la division des Médias d’informations de Quebecor Media a subi un recul de ses revenus, qui se sont retrouvés à 248,1 millions, en baisse de presque 2 %. Les revenus de tirage et les revenus publicitaires ont chacun rétréci de 7,5 et 2,8 %. Mais le secteur a quand même vu son bénéfice d’exploitation grimper de 34,7 %, à 40 millions $, grâce à des mesures de restructuration et aux synergies liées à l’intégration opérationnelle de Canoë.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À la une

Dans quelles villes le prix des propriétés a le plus crû?

BLOGUE INVITÉ. En 10 ans, le prix des maisons a augmenté davantage dans certaines villes du Québec. Lesquelles?

Ottawa aide Chrysler et Honda, mais pas les fabricants québécois

BLOGUE. L’aide fédérale à l’achat d’une auto électrique s’arrête là où l’industrie québécoise débute.

À surveiller: Dollarama, Thomson Reuters et Rogers

Que faire avec les titres de Dollarama, Thomson et Rogers? Voici quelques recommandations d'analystes.