À vendre : Jobboom est à la traîne au Canada

Publié le 17/12/2009 à 16:31

À vendre : Jobboom est à la traîne au Canada

Publié le 17/12/2009 à 16:31

Par Martin Jolicoeur

Graphique : LesAffaires.com

Malgré ses avancées des dernières années, le portail de recherche d’emploi Jobboom, que Quebecor Media tente de vendre, parvient difficilement à prendre sa place à l'extérieur du Québec.


PLUS: Quebecor veut vendre Jobboom


Il se classe loin derrière deux sites concurrents, que sont Workopolis.com et Monster.ca, selon Alexa.com, un outil de mesure de portée sur Internet. Alexa est une propriété de l’américaine Amazon.com.


Selon cet outil web, le portail de Workoplis, une copropriété de Gesca et du Toronto Star, se classe au 5945e rang des sites les plus fréquentés de la planète au cours des trois derniers mois. Au Canada seulement, Workopolis se classe au 114e rang, en terme de fréquentation des 3 derniers mois.


Le site de recherche d’emploi de Monster.ca, filiale de l’américaine du même nom, se classe lui au 10 192e rang pour la même période. Au Canada, depuis trois mois, Monster se classe au 216e rang.


Au 487e rang au Canada


Jobboom.com apparaît au 3e rang du lot selon Alexa. Il se classe au 27 357e rang, en terme de portée mondiale, mesurée au cours des trois derniers mois. Au jeu des comparaisons canadiennes, les portail d’emploi Jobboom se positionne au 487e rang, soit troisième derrière Monster (216e) et Workopolis (114e).


Enfin, Jobwings.com se classe au 4e rang de notre échantillon selon l’outil de mesure Alexa.com. Au cours des trois derniers mois, il se classe au 660 689e rang des portails dans le monde et au 18 167e rang canadien.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

À la une

La conviction d'investir à long terme

BLOGUE INVITÉ. Investir peut ressembler à un tour de montagnes russes. Il est important de tenir le coup.

Will.i.am investit dans la montréalaise Stradigi AI

23/05/2019 | Martin Jolicoeur

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

La rémunération des patrons a augmenté de 800 000 $ US aux États-Unis

Il y a 39 minutes | La Presse Canadienne

Leur salaire a grimpé de sept pour cent l’an dernier.