EXCLUSIF - Ivanhoé Cambridge abandonne son projet de Mills à Laval

Publié le 05/07/2011 à 12:18, mis à jour le 05/07/2011 à 16:32

EXCLUSIF - Ivanhoé Cambridge abandonne son projet de Mills à Laval

Publié le 05/07/2011 à 12:18, mis à jour le 05/07/2011 à 16:32

Par Marie-Eve Fournier

Les centres commerciaux de type "Mills", comme celui-ci à Vaughan, au nord de Toronto, regroupent surtout des magasins entrepôt. Photo : Ivanhoé Cambridge

Après trois ans d’analyses, Ivanhoé Cambridge abandonne finalement son projet de construction d’un centre commercial en bordure du nouveau tronçon de l’autoroute 25, à Laval.


« Notre décision est de ne de pas continuer le projet sur ce site », a confié à LesAffaires.com, le vice-président responsable du développement chez Ivanhoé Cambridge pour la région de l'Est, Doug Harman. Les « critères de faisabilité et de rentabilité » de la société immobilière n’étaient pas rencontrés, notamment en raison « d’enjeux environnementaux ».


L’immense terrain, situé au pied du nouveau pont qui traverse la rivière des Prairies, compte un certain nombre de milieux humides difficiles à préserver ou à contourner, explique Nancy Defoy, porte-parole d'Ivanhoé Cambridge. « On n’a pas pris ces enjeux à la légère, dit-elle. Ça a pesé lourd dans la balance ».


D’autres raisons expliquent cette décision, mais Nancy Defoy a préféré ne pas les divulguer.


Ivanhoé Cambridge n’est pas le propriétaire des terrains. Ils appartiennent plutôt à la Ville de Laval et à l’entreprise montréalaise Monit, propriété de la famille Kotler.


Le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec envisageait d’y construire une galerie marchande similaire à ses Vaughan Mills (nord de Toronto) et CrossIron Mills (Calgary), avait révélé LesAffaires.com en décembre. Il s’agit de centres commerciaux de plus d’un million de pieds carrés qui regroupent principalement des magasins entrepôt ou de liquidation. On y trouve aussi de quoi s’amuser (quilles, Go-Kart, arcades), une stratégie qui vise à retenir les clients le plus longtemps possible.


Le coût de construction d’un « Mills » est d’environ 400 M$.


À la recherche d’un autre site au Québec


Ivanhoé Cambridge n’a pas pour autant abandonné l’idée d’ériger un « Mills » dans la région de Montréal. « Ça fait partie de nos orientations stratégiques d’en posséder quatre au Canada, indique Nancy Defoy. Nous en avons déjà deux et nous en voulons deux autres à Vancouver et Montréal ».


« On poursuit nos analyses pour trouver un autre site », précise Doug Harman.


Le processus pourrait prendre plusieurs années. À Toronto, il en a fallu dix, ce qui est « totalement normal pour un projet de cette envergure », estime la société immobilière.


La recherche du site idéal ne sera pas nécessairement facile puisque « les terrains qui peuvent accommoder une structure aussi grosse, ça ne pleut pas », fait remarquer Nancy Defoy. De plus, le processus peut s’avérer complexe s’il faut acquérir plusieurs petits terrains de divers propriétaires.


Dans la grande région de Montréal, Ivanhoé Cambridge possède un terrain à Mercier, mais qui ne serait pas assez vaste pour un centre commercial de type « Mills ». La filiale de la Caisse de dépôt envisage plutôt d’y construire un centre commercial à thématique agricole de 750 000 pieds carrés. Un marché public géré par un organisme sans but lucratif se jouxterait au projet.


Le fait que le terrain soit situé dans une zone agricole complique l’affaire.


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

CDPQ: un nouveau fonds d'investissement pour le secteur de l'IA

Il servira à propulser des entreprises qui développent ou commercialisent des produits qui touchent ce secteur.

Lightspeed vaudra 1,4 milliard à son entrée en Bourse

Lightspeed fera ses premiers pas en Bourse demain après un appel public à l'épargne de 240 M$ à 16$ par action.

À la une

Le dangereux déclin des classes moyennes

19/04/2019 | François Normand

ANALYSE - Depuis 40 ans, la classe moyenne a reculé dans les 36 pays de l'OCDE. Voici les causes et les solutions.

Le parti communiste perdra-t-il le monopole du pouvoir en Chine?

19/04/2019 | François Normand

BALADO - Quatre scénarios sont possibles pour l'avenir de la Chine, selon un récent livre. Lequel est le plus probable?

Déjà-vu: Metro a tout pour plaire, sauf son évaluation

BLOGUE. Metro performe bien, mais son évaluation est plus élevée qu'avant place la barre encore plus haute.