La prestation canadienne d'urgence sera accessible dès le 6 avril

Publié le 01/04/2020 à 15:24

La prestation canadienne d'urgence sera accessible dès le 6 avril

Publié le 01/04/2020 à 15:24

Par La Presse Canadienne
Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau

Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau (Photo: Jérôme Lavallée)

Le gouvernement fédéral met un système en place pour tenter de gérer les millions de demandes d’aide financière que soumettront les Canadiens à partir du 6 avril. 

La prestation canadienne d’urgence (PCU) sera accessible à partir d’un site web.

Les citoyens qui n’ont pas déjà soumis une demande d’assurance-emploi pourront s’y inscrire, selon leurs dates de naissance. 

Le 6 avril sera réservé aux personnes nées en janvier, février et mars. Le 7 avril, ce sera au tour de celles nées en avril, mai et juin. Le 8 avril, les Canadiens nés en juillet, août ou septembre pourront s’y inscrire. Le 9 avril, ce sont ceux nés en octobre, novembre et décembre qui y auront accès.

Le gouvernement recommande de choisir, si possible, les dépôts directs qui garantiront un versement en trois à cinq jours. Un chèque par la poste pourra arriver en 10 jours ou moins.

Ottawa garantit l’accès à de l’aide par téléphone, via Service Canada, pour les citoyens qui n’ont pas accès à un ordinateur.

La PCU est destinée aux Canadiens qui ne sont pas à l’emploi d’une entreprise qui continue à les payer grâce à la subvention fédérale de 75% de la masse salariale de toute entreprise qui a perdu plus de 30% de ses revenus. 

La PCU versera 500$ par semaine pendant un maximum de 16 semaines aux Canadiens qui sont privés de revenu à cause de la pandémie de nouveau coronavirus.

Sur le même sujet

COVID-19: le vaccin de Pfizer autorisé pour les 12-15 ans

Santé Canada autorise pour la première fois l’administration d’un vaccin contre la COVID−19 pour les moins de 16 ans.

La carotte ou le bâton pour vacciner le personnel de la santé?

La stratégie du bâton pour vacciner plus de travailleurs de la santé au Québec inquiète certains experts.

À la une

Les entreprises doivent se préparer à l’indépendance de l’Écosse

14/05/2021 |

ANALYSE. La victoire des indépendantistes le 6 mai et le Brexit favorisent une victoire du «oui» lors d'un référendum.

Charl-Pol: loin des grosses mains de Jos Tremblay

14/05/2021 | Emmanuel Martinez

L’entreprise Charl-Pol, de Saguenay, a cent ans.

CPQ: la pandémie n'a pas gommé la pénurie de main-d'oeuvre

Mis à jour le 12/04/2021 | Catherine Charron

L'immigration est la solution que souhaitent privilégier les entreprises sondées.