Le protectionnisme risque d'amplifier les pressions inflationnistes

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Août 2018

Le protectionnisme risque d'amplifier les pressions inflationnistes

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Août 2018

Il ne faut pas oublier que l’effet le plus direct des tarifs douaniers est une hausse des prix de certains biens. [Photo: 123RF]

Malgré les inquiétudes suscitées par les manoeuvres protectionnistes américaines et un début d'année plus difficile pour le secteur immobilier canadien, la Banque du Canada (BdC) a annoncé une nouvelle hausse de ses taux directeurs lors de sa rencontre du 11 juillet dernier. Le taux cible des fonds à un jour a ainsi triplé depuis la mi-2017, pour atteindre 1,50 %, un niveau qui demeure tout de même très bas. Si la BdC paraît maintenant beaucoup moins hésitante à normaliser sa politique monétaire, c'est que le portrait de l'inflation a bien changé au cours de la dernière année.

Nous notions dans une chronique à la fin de l'été dernier qu'il était surprenant de voir l'inflation demeurer très faible au Canada et dans la plupart des pays avancés, malgré une amélioration claire de l'environnement économique. Une remontée graduelle de l'inflation était attendue alors que les capacités excédentaires de production se feraient de plus en plus rares. C'est effectivement ce qui a été observé et le taux annuel d'inflation a atteint 2,5 % au Canada en juin dernier, comparativement à seulement 1,0 % douze mois plus tôt. Une forte hausse des prix de l'essence a amplifié la poussée de l'inflation, mais le retour très près de la cible de 2 % des trois indices qu'utilise la BdC pour évaluer l'inflation tendancielle montre que l'accélération de la croissance des prix est assez généralisée. Plusieurs autres statistiques semblent confirmer que la longue période de faible inflation est bien terminée, dont une progression plus vigoureuse des salaires et une enquête montrant que les entreprises canadiennes font face à de plus en plus de pression sur leurs capacités de production. Alors que tout indique que l'activité économique a été très vigoureuse en Amérique du Nord au deuxième trimestre de 2018, il devient difficile de justifier le maintien de taux d'intérêt directeurs très faibles.

Les taux d'intérêt devraient continuer d'augmenter

Alors que les pressions inflationnistes internes semblent déjà amplement suffisantes pour maintenir l'inflation près du niveau ciblé, la BdC ne peut ignorer les risques haussiers supplémentaires qui résultent de la détérioration des relations commerciales avec les États-Unis. La possibilité d'une véritable guerre commerciale représente un risque économique sérieux pour une petite économie ouverte comme le Canada, mais il ne faut pas oublier que l'effet le plus direct des tarifs douaniers est une hausse des prix de certains biens. Pour que les tensions commerciales amènent la BdC à cesser son resserrement monétaire, il faudrait qu'elle soit convaincue que la détérioration des perspectives économiques qui en résulte fera diminuer l'inflation à moyen terme, malgré l'effet haussier sur les prix découlant des barrières tarifaires.

La bonne nouvelle est que, jusqu'à maintenant, les perspectives économiques demeurent favorables en Amérique du Nord, malgré l'incertitude engendrée par les tensions commerciales. Les exportations canadiennes ont même bondi à un sommet historique en juin dernier, un signe que la demande extérieure robuste compense les entraves au commerce extérieur. Alors que les tarifs douaniers risquent d'amplifier encore un peu plus les pressions inflationnistes des deux côtés de la frontière, il faut ainsi s'attendre à ce que la Réserve fédérale et la BdC continuent à augmenter graduellement leurs taux directeurs au cours des prochains trimestres.

EXPERT INVITÉ
Mathieu D’Anjou
, CFA, est économiste principal aux Études économiques du Mouvement Desjardins.

Sources : Statistique Canada et Desjardins, Études économiques


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Le Canada investit aux États-Unis pour contrer le protectionnisme

26/09/2019 | François Normand

Les entreprises canadiennes ont quadruplé leurs investissements aux États-Unis entre 2009 et 2017, selon les MEQ.

Le protectionnisme? Une fumisterie!

Édition du 07 Septembre 2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. «Ne les laissez pas vous dire n'importe quoi. C'est un fait que [ma politique de tarifs douaniers] ne ...

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

Il y a 35 minutes | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

Il y a 54 minutes | Dominique Beauchamp

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.