Étiquetage du bétail: l'OMC donne raison à Ottawa

Publié le 18/11/2011 à 17:26

Étiquetage du bétail: l'OMC donne raison à Ottawa

Publié le 18/11/2011 à 17:26

Par La Presse Canadienne

Un groupe d'experts de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a donné raison au Canada, vendredi, concernant les exigences des États-Unis en matière d'étiquetage du pays d'origine sur le bétail importé.

C'est une première victoire pour Ottawa dans le différend qui l'oppose à Washington au sujet d'une loi américaine, baptisée COOL, qui exige que le pays d'origine du boeuf et du porc exportés aux États-Unis soit mentionné sur les étiquettes.

Entrée en vigueur à l'automne 2008, la mesure avait été immédiatement contestée par le Mexique et le Canada. Avec le soutien des industries bovines et porcines canadiennes, Ottawa avait demandé à l'OMC de déterminer si le gouvernement américain enfreignait les règles du commerce international.

L'enquête ouverte en 2009 par l'organisation basée à Genève a conclu vendredi que l'étiquetage du pays d'origine nuisait à l'importation et augmentait les coût des exportations.

Selon le gouvernement fédéral, les exportations de boeuf et de porc vers les États-Unis, le plus important marché étranger pour le bétail canadien, ont respectivement chuté de 23 et 36 pour cent entre 2007 et 2009.

La Maison-Blanche a 60 jours pour faire appel de la décision de l'OMC. Passé ce délai, elle devra modifier sa loi afin que celle-ci respecte les normes de l'OMC.

À la une

Le solaire photovoltaïque aussi concurrentiel qu’Hydro-Québec d’ici 2030

Le centre Nergica publie ce jeudi une étude sur le potentiel de l'énergie solaire photovoltaïque au Québec.

Volte-face de Tesla sur les paiements en bitcoin

Il y a 9 minutes | AFP

Elon Musk a affirmé que Tesla n'accepte plus le bitcoin pour des raisons environnementales.

Abolition de poste: encaisser le coup pour mieux rebondir

BLOGUE INVITÉ. Entrevue avec Patrice Lavoie, directeur des affaires publiques de Loto-Québec, dont le poste a été aboli.