Charest met sur pied une commission d'enquête sur la construction

Publié le 19/10/2011 à 17:27

Charest met sur pied une commission d'enquête sur la construction

Publié le 19/10/2011 à 17:27

Par La Presse Canadienne

Après deux ans de pressions de toutes parts, le premier ministre Jean Charest a finalement décidé, mercredi, de mettre sur pied une commission d'enquête chargée de faire la lumière sur de possibles activités de collusion et de corruption dans l'industrie de la construction.


Il s'agira d'une commission mixte, qui fonctionnera donc en partie à huis clos et en partie publiquement, qui devra s'acquitter de son mandat d'ici deux ans. Un rapport final devra être produit au plus tard en octobre 2013 et des rapports d'étape pourront être publiés dans l'intervalle.


Le gouvernement a confié à la juge France Charbonneau, de la Cour supérieure, le délicat mandat de présider les travaux. Elle devra s'entourer de deux commissaires de son choix pour mener à bien ses travaux.


Personne ne sera cependant contraint de témoigner devant la commission. Québec mise donc sur la bonne volonté des personnes invitées à témoigner sur les dessous peu reluisants de cette industrie.


Pour l'essentiel, les commissaires devront voir dans quelle mesure la corruption et la collusion sont érigées en système dans le domaine de la construction. Ils devront mettre au jour de possibles stratagèmes dans l'octroi et la gestion de contrats publics.


S'il existe des liens entre l'attribution de contrats et le financement des partis politiques, la commission devra aussi les débusquer.


De même, elle examinera de quelle façon, le cas échéant, le crime organisé a pu infiltrer l'industrie de la construction.


L'enquête entreprise pourra remonter jusqu'à 1996, c'est donc dire que la période couverte vise autant le règne péquiste que l'actuel gouvernement libéral.


La juge Charbonneau, âgée de 60 ans, a été dans le passé procureur de la Couronne et a plaidé quelque 80 causes de meurtre. Elle a également enseigné le droit pénal appliqué à l'enquête policière à la Faculté de droit de l'Université Laval.


Attendu à l'automne 2013, le rapport de la juge Charbonneau surviendra donc, selon toute vraisemblance, après le déclenchement de la prochaine campagne électorale.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

BioÉnergie La Tuque veut transformer des résidus forestiers en diésel

BLOGUE. La Tuque compte devenir le premier endroit au pays producteur de carburant 100% renouvelable, fabriqué à ...

Construction en bois: des atouts et des embûches

Édition du 23 Mars 2019 | Pierre Théroux

LES GRANDS DE LA CONSTRUCTION. Matériau en plein essor dans la construction de bâtiments en hauteur, le bois a...

OPINION Grappe: quels dossiers prioriser?
Édition du 23 Mars 2019 | Simon Lord
À la une: Montréal est «hot» en immobilier. Trop?
Édition du 23 Mars 2019 | Les Affaires
Des firmes qui ne cessent de croître
Édition du 23 Mars 2019 | Simon Lord

À la une

10 choses à savoir lundi

Il y a 26 minutes | Alain McKenna

10$ pour parler à un agent chez Fido, UPS veut livrer des infirmières, ce canon à vapeur chasse les voleurs!

Pouvez-vous vraiment vous fier aux gourous de la finance?

CHRONIQUE. Une intelligence artificielle (IA) vient de découvrir qu'il faut être fou pour se fier à leurs prédictions!

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

07:07 | LesAffaires.com et AFP

«Les inquiétudes liées à l'économie mondiale sont de retour.»