10 choses à savoir mercredi

Publié le 16/09/2015 à 08:42

10 choses à savoir mercredi

Publié le 16/09/2015 à 08:42

L'Hyperloop, le projet fou imaginé par Elon Musk, fondateur de Tesla.

En page 2: un mythe de votre enfance est à vendre!

1-Bien des choses ont été dites à propos de la culture de travail chez le no 1 mondial du commerce en ligne, Amazon(Nasdaq, AMZN), au cours du dernier mois. Mais ce ne sont pas les attentes irréalistes des dirigeants ou la rareté des congés de parentalité qui seraient les pires problèmes. Non, ce serait plutôt le manque de lieux d’aisance qui dérangerait le plus les «Amazonians», les employés de la société de Seattle, selon des documents du département du Travail de l’État de Washington. Un des édifices d’Amazon, Blackfoot, comptait tellement d’employés masculins l’an dernier que l’entreprise a accepté de construire de nouvelles toilettes pour amadouer les autorités qui reçoivent les plaintes des salariés, raconte le site GeekWire. La croissance rapide d’Amazon au cours des dernières années a contribué à créer des bouchons au petit coin. D’autant plus que les employés embauchés sont majoritairement des hommes. Malheureusement pour Amazon, ce genre de besoins ne sont pas virtuels...

2-Désengorger les urgences en permettant aux patients de parler aux docteurs à distance et en favorisant la prévention, voilà de petites solutions qui pourraient aider à régler un grand problème. Or, c’est justement ce que fait la start-up américaine Oscar, dans laquelle Google Capital vient d’investir 32,5M$US, selon le Wall Street Journal. La division de capital de risque de Google a accordé des fonds à cette jeune société qui offre des services d’assurance de soins de santé. Oscar permet à ses utilisateurs de parler gratuitement avec un docteur par téléphone. Elle a aussi été la première société d’assurances à offrir à ses clients un bracelet connecté qui leur permet d’obtenir des récompenses lorsqu’ils marchent une certaine distance quotidienne. Oscar compte 40000 clients, plus du double de l’année précédente.

3-En cette première journée de réunion cruciale des membres de la Réserve fédérale, les investisseurs se montrent attentistes. La banque centrale américaine relèvera-t-elle son taux directeur? Le verdict sera connu jeudi après-midi. Dans l'intervalle, les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq évoluent près de l'équilibre vers 8h mercredi: le S&P 500 cède 0,01%, le Dow Jones avance de 0,02% et le Nasdaq prend 0,06%. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, gagne pour sa part 1,24% à 48,34$US. Lisez notre rubrique Ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi pour notre revue de marché complète.

4-Une poignée de groupes travaillent sur la dernière des idées révolutionnaires de l’entrepreneur en série Elon Musk, l’«hyperloop». Et bien le moyen de transport qui semble tout droit sorti d’un livre de science-fiction gagne du sérieux. La société californienne Hyperloop Technologies vient d’embaucher un ancien président de Cisco Sytems, Rob Lloyd, explique The Verge. Une autre société, dont le nom prête à confusion avec la précédente, Hyperloop Transportation Technologies, a de son côté annoncé qu’elle construirait le premier tronçon opérationnel de ce moyen de transport révolutionnaire, début 2016, dans la Central Valley californienne. Les travaux seront achevés en 2017, et les premiers trajets s’effectueront en 2018. Le Nouvel Obs a récemment décrit avec brio ce concept de train supersonique qui semble faire son chemin. «Imaginez un wagon qui vous propulse à 1200 km/h d’une ville à l’autre... en n’utilisant que l’énergie solaire! Vous pouvez embarquer, toutes les trente secondes, dans des capsules d’une trentaine de passagers, qui glissent sans frottement, à l’intérieur d’un tube basse pression. Un train du futur, qui circule juste au-dessous de Mach 1, soit la vitesse du son! Déprimé par le projet officiel de train à grande vitesse entre San Francisco et Los Angeles – qu’il juge complètement dépassé –, Elon Musk avait mentionné pour la première fois l’idée d’Hyperloop fin mai 2013, rappelle Le Nouvel Obs. Décidément, la fondateur de Tesla et de Space X n’est pas à une révolution près.

5-Restons avec Tesla. Plusieurs employés du fabricant automobile américain auraient fait le saut chez Apple(Nasdaq, AAPL) pour travailler sur le projet ultra-secret d’automobile du géant informatique, rapporte Apple Insider. Ces défections auraient des conséquences significatives sur le développement des nouveaux véhicules Tesla. Apple aurait recruté 1000 employés pour son projet automobile Titan, dont de nombreux salariés de Tesla. Elon Musk avait admis il y a quelques mois que Apple multipliait les initiatives pour séduire des employés de Tesla. Selon un employé qui a préféré garder l’anonymat, le projet d’Apple était trop excitant pour passer son tour...

En page 2: une mythe de votre enfance est à vendre!

À la une

Entreprises et consommateurs prévoient une forte inflation, selon la banque centrale

L’inflation est le problème économique le plus important pour les consommateurs.

La capacité hospitalière «inadéquate» du Québec pourrait nuire à la croissance

La Nationale craint que le système de santé du Québec mine l’économie quand la COVID-19 sera sous forme endémique.

Oui, les cryptos offrent des avantages aux entreprises les adoptant, mais…

LES CLÉS DE LA CRYPTO. L’angoisse de rater un événement important «Fear Of Missing Out» a rongé les institutions.