Cook it avale MissFresh

Publié le 09/12/2019 à 16:18

Cook it avale MissFresh

Publié le 09/12/2019 à 16:18

Par La Presse Canadienne

(Photo: tirée du compte Facebook de MissFresh)

Le spécialiste québécois des repas prêts-à-cuisiner Cook it accroît sa taille en avalant une autre entreprise du secteur, MissFresh, dans le cadre d’une transaction conclue avec la chaîne d’alimentation Metro.

Le montant de la transaction annoncée lundi n’a pas été dévoilé.

Dans le but de se positionner dans le secteur de la vente en ligne de repas prêts-à-cuisiner, Metro avait acquis une participation majoritaire de 70 % dans MissFresh en août 2017. L’épicier québécois n’a pas expliqué les raisons entourant la transaction annoncée avec Cook it.

Metro a souligné, dans un communiqué, que « ce regroupement de deux jeunes entreprises montréalaises complémentaires permettra de consolider le savoir-faire québécois des repas prêts-à-cuisiner et d’en poursuivre la croissance ».

Cook it desservira dorénavant autant ses clients actuels que ceux de MissFresh, dont les repas prêts-à-cuisiner continueront à être disponibles dans les magasins Metro participants.

Par l’entremise d’un message publié en ligne, la présidente de Cook it, Judith Fetzer, a souligné que l’acquisition allait notamment permettre à l’entreprise « d’offrir un service plus écolo partout au Québec très rapidement ».

Pour sa part, la présidente et co-fondatrice de MissFresh, Marie-Eve Prevost, a souligné qu’elle allait demeurer en poste « pendant plusieurs semaines » chez MissFresh afin de « faciliter la transition ».

 

Sur le même sujet

À surveiller: Marché Goodfood, DuPont et Cenovus Energy

11/12/2019 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Marché Goodfood, DuPont et Cenovus Energy? Voici quelques recommandations d'analystes.

Metro prend une bouchée de MissFresh

01/08/2017 | lesaffaires.com

L'épicier fait son incursion dans un secteur en pleine ébullition.

OPINION MissFresh : un fournisseur devenu un allié essentiel
Édition du 31 Octobre 2015 | Fanny Bourel

À la une

Les entreprises doivent se préparer à l’indépendance de l’Écosse

14/05/2021 |

ANALYSE. La victoire des indépendantistes le 6 mai et le Brexit favorisent une victoire du «oui» lors d'un référendum.

Charl-Pol: loin des grosses mains de Jos Tremblay

14/05/2021 | Emmanuel Martinez

L’entreprise Charl-Pol, de Saguenay, a cent ans.

CPQ: la pandémie n'a pas gommé la pénurie de main-d'oeuvre

Mis à jour le 12/04/2021 | Catherine Charron

L'immigration est la solution que souhaitent privilégier les entreprises sondées.