Québec arrache à l'Ontario l'implantation de la française Aerolia

Publié le 28/06/2012 à 16:12, mis à jour le 28/06/2012 à 16:50

Québec arrache à l'Ontario l'implantation de la française Aerolia

Publié le 28/06/2012 à 16:12, mis à jour le 28/06/2012 à 16:50

Par Martin Jolicoeur

Aerolia, la jeune filiale d'EADS, investit à Montréal dans le cadre d'un premier geste de développement en Amérique du Nord. (Photo:Aerolia)

Une aide gouvernementale de 15M$, dont 5 M$ en subvention, auront permis au Québec d’arracher à l’Ontario l’implantation de la française Aerolia, un filiale du géant aéronautique EADS, qui lui semblait pourtant promise.

Spécialisée dans la fabrication de structures aéronautiques, Aerolia est le fournisseur de premier rang qu’a choisi Bombardier pour assembler les fuselages centraux de sa prochaine génération d’avions d’affaires, les Global 7000 et 8000. Or, comme l’assemblage final de ces aéronefs se fera en banlieue de Toronto, la logique voulait que l’entreprise s’implante dans cette province. 

Mais c’était sans compter l’intervention de l’équipe de Pierre Brouillard, un ancien haut dirigeant de Bombardier, aujourd’hui à l’emploi de Montréal International. Son travail de démarchage, d’une durée de quatre ans, aura réussi à transformer les plans de l’entreprise, a déclaré en conférence de presse, le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation (MDEIE), Sam Hamad.

Au cours des prochains mois, Aerolia dévoilera le lieu d’implantation de son siège social et de sa nouvelle usine d’une superficie de 10 000m2 qu’elle entend construire dans la région de Montréal. «Toutes les options sont sur la table ; Mirabel, la rive-sud et l’ouest de l’île de Montréal seront toutes envisagées», a indiqué Marie-Agnès Vève, ancienne patronne d’Eurocopter en Ontarion, devenue en janvier présidente-directrice générale d’Aerolia Canada.

Pour l’heure, l’entreprise prévoit investir quelque 4,7M$ d’ici la mi-2013 dans l’aménagement de cette nouvelle usine. Cette dernière se composera pour l’essentiel d’un banc d’essai des structures et d’un atelier de peinture. Elle sera chargée de la préparation finale des composants, avant leur livraison à Bombardier, lesquelles lui proviendront assemblés de ses usines françaises et tunisiennes.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Mercredi, Ottawa dévoile son portrait économique

Ce « portrait » devrait donner une idée des prévisions pour le reste de l’année financière et du déficit à venir.

Hydro-Québec dépense 8,5 M$ en publicité au Maine depuis janvier 2020

Hydro-Québec veut relier le poste des Appalaches au réseau du Maine.

L'INSPQ approuve la manipulation de l'argent comptant

Le mode de transmission principal du coronavirus reste l’émission de microgouttelettes contagieuses.