Emploi : la saignée est terminée dans le secteur aérospatial québécois

Publié le 18/05/2010 à 11:51

Emploi : la saignée est terminée dans le secteur aérospatial québécois

Publié le 18/05/2010 à 11:51

Par Martin Jolicoeur

Photo : Bloomberg

Les employés récemment mis à pied chez ExelTech Aérospatiale, Aveos et L-3 Communications, auront sans doute du mal à se montrer aussi optimistes.


Pourtant, selon une étude du Comité sectoriel de main-d'oeuvre en aérospatial (CAMAQ), 2010 devrait sonner le glas des mises à pied massives au Québec et le retour à la croissance de l’emploi dans les secteur de l’aérospatial et du transport aérien.


PLUS : Aérospatiale: retour à la normale en 2010


PLUS : Aérospatiale: une industrie encore essentiellement montréalaise


PLUS: Aérospatiale: l'École nationale d'aérotechnique limite les dégâts


PLUS : Aérospatiale : fusions et acquisitions atteignent un sommet


L’organisme estime à 1 560, le nombre de nouveaux postes qui seront à pourvoir au cours de l’année 2010, dont un peu plus d’un millier d’emplois (précisément 1 006) en aérospatiale. À la fin de l’année 2010, l’industrie devrait donc regrouper un total de 44 723 emplois, selon le Camaq.


Une coissance, soutient Serge Tremblay, directeur général du Camaq, qui s'apparente à la reprise vécue en 2005, après le déclin marqué de l’industrie de 2001 à 2003.


Seulement 5% de baisse


Le Camaq souligne que malgré l’importance des pertes d’emplois enregistrées depuis deux ans, l’industrie québécoise de l’aérosptiale s’en sera somme toute mieux tirée qu’après les événements 2001. Ainsi, entre 2008 et 2010, l’emploi aura diminué de seulement 5% dans le secteur, comparativement à près de 14%, entre 2001 et 2003, soutient l’organisme montréalais.


En date du 1er janvier 2010, l’industrie aérospatiale (secteur manufacturier) du Québec comptait 43 717 employés. En y ajoutant les secteurs du transport aérien et de l’entretien d’aéronefs (9736 employés dits de l’aviation), on parlait d’un total de plus de 53 000 travailleurs.


Le Camaq souligne qu'entre 2010 et 2030, l'industrie prévoit une croissance du chiffres d'affaires de l'ordre de 3,1% et une augmentation du nombre de passagers d'entre 4,7% et 4,9%. La perspective de croissance est estimée à 5,4% du côté du transport du cargo.


Quelque 350 entreprises de l’industrie, soit 198 du secteur manufacturier et 152 du secteur de l'aviation, ont été consultées dans le cadre de cette étude. Cette étude du Camaq a été menée en collaboration avec l'Association québécoise du transport aérien.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Lufthansa Technik créera un maximum de 50 emplois à Montréal d'ici 2021

Son projet prévoit aussi la mise en place d’un atelier d’inspiration allemande

Ferroviaire: Bombardier sur la défensive

14/02/2019 | Martin Jolicoeur

Malgré tout, Bombardier Transport n'a pas de problèmes systémiques, se défend la direction.

À la une

Immobilier: les ventes résidentielles ont fléchi en mars

12:30 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-Les Affaires. Le marché de l’unifamiliale a légèrement ralenti dans la province en mars dernier au Québec.

L'expérience de vente d'une maison sans agent

BLOGUE INVITÉ. Mes expériences passées m'avaient incité à ne plus vouloir leur verser de commissions. Le bonheur!

Samsung repousse le lancement de son smartphone Galaxy Fold

Mis à jour à 15:56 | AFP

Des utilisateurs « nous ont fait part du fait que l’appareil avait besoin d’améliorations», explique la compagnie.