16 hôtels toujours en négociations au Québec

Publié le 16/09/2008 à 00:00

16 hôtels toujours en négociations au Québec

Publié le 16/09/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Il s'agit des travailleurs du Reine-Elizabeth et du Sheraton Four Points, qui ont déclenché la grève les 28 et 25 août dernier, respectivement.

Un autre établissement est en conflit, soit l'hôtel Holiday Inn de Longueuil, où les employés sont en lock-out depuis le 17 juillet.

Outre ces conflits, des négociations se poursuivent dans 13 autres établissements, dont un à Québec.

Deux nouvelles ententes de principe avaient été conclues vendredi, au Hilton Double Tree et au Nouvel Hôtel, portant à 24 le nombre d'établissements où des ententes ont été conclues ou entérinées depuis le début de cette ronde de négociations au Québec.

Les accords-types comprennent notamment des augmentations de salaire de 13 pour cent sur quatre ans, une réduction de la charge de travail des préposées aux chambres et des mesures favorisant la conciliation famille-travail.

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.