Comment ressentir moins de stress au travail?

Publié le 09/05/2024 à 07:27

Comment ressentir moins de stress au travail?

Publié le 09/05/2024 à 07:27

Par Olivier Schmouker

Le stress au travail se traduit souvent par des maux de ventre ou de tête. (Photo: Elisa Ventur pour Unsplash)

MAUDITE JOB! est une rubrique où Olivier Schmouker répond à vos interrogations les plus croustillantes [et les plus pertinentes] sur le monde de l’entreprise moderne… et, bien sûr, de ses travers. Un rendez-vous à lire les mardis et les jeudisVous avez envie de participer? Envoyez-nous votre question à mauditejob@groupecontex.ca

Q. – «Au travail, il m’arrive d’avoir des coups de stress. Parfois, ça me fait mal au ventre, d’autres fois, au crâne. Chaque fois, ça dure un certain temps et c’est vraiment pénible. Comment faire en sorte d’en avoir moins, voire plus du tout?» – Alissia

R. – Chère Alissia, il y a mille et une façons de combattre le stress au travail, à commencer par identifier les facteurs stressants de votre quotidien au travail et, autant que faire se peut, les éliminer les uns après les autres. Comme vous ne me donnez aucune indication particulière concernant ces facteurs-là, je vais simplement vous indiquer un truc qui permet d’alléger le stress au moment où celui-ci commence à s’exprimer.

Ce truc, je l’ai découvert grâce à Courtney Caldwell, la cofondatrice et PDG de ShearShare, une application qui permet aux stylistes et barbiers indépendants de louer des espaces de travail dans des salons établis. Dans une entrevue, il lui était justement demandé comment elle s’y prenait pour faire face au stress de son quotidien d’entrepreneure qui n’a pas une seconde à elle, et elle a répondu: «Je fais des respirations Navy SEALs.»

Les Navy SEALs sont une unité d’élite de la marine de guerre des États-Unis, souvent chargée de missions aussi spéciales que périlleuses. Les soldats qui en font partie se doivent de vivre et évoluer dans un environnement on ne peut plus stressant, pour ne pas dire anxiogène. Ce qui les a amenés à concocter différents trucs pour apaiser leur cœur et leurs tripes n’importe où et n’importe quand, y compris en plein combat.

«Une des premières choses qu’on apprend à contrôler lorsqu’on intègre les SEALs, c’est la respiration», raconte Mark Divine, ex-Navy SEAL et fondateur de SEALFIT, dans son livre intitulé «Kokoro Yoga: Maximisez votre potentiel humain et développez l'esprit d'un guerrier – la méthode SEALFIT». Pourquoi la respiration? Parce qu’elle a une immense influence sur le stress ressenti. Et parce qu’elle peut être contrôlée, contrairement à d’autres processus du corps humain comme, disons, la digestion: nous pouvons à notre guise la laisser en mode pilote automatique ou nous mettre à la piloter nous-mêmes.

L’auteur pratique quotidiennement ce qu’il appelle la «respiration en carré», car elle se décompose en quatre parties égales. «Je la pratique le matin, avant une séance d’entraînement au gym, en faisant la queue à l’épicerie, lorsque je suis coincé dans les embouteillages, bref chaque fois que je le peux, dit-il. Ça me permet d’aussitôt ralentir mon rythme respiratoire et accroître ma concentration.»

Voici comment il s’y prend concrètement. Pour commencer, il convient d’expulser lentement tout l’air que vous avez dans les poumons. Vraiment tout.

– Puis, gardez vos poumons vides pendant quatre temps, c’est-à-dire le temps qu’il vous faut pour compter très lentement de 1 jusqu’à 4.

– Ensuite, inspirez par le nez pendant quatre temps.

– Retenez l’air dans vos poumons pendant quatre autres temps. Lorsque vous retenez ainsi votre souffle, ne serrez pas et ne créez pas de contre-pression. Maintenez plutôt une sensation d’expansion et d’ouverture même si vous n’inspirez pas.

– Pour finir, lâchez prise et expirez doucement par le nez pendant quatre derniers temps. Vous pouvez dès lors reprendre votre respiration normale, ou mieux, poursuivre l’exercice en vous lançant dans un nouveau carré. À vous de voir.

«Lorsque j’effectue la respiration en carré, même un court instant, je me retrouve avec un corps profondément calme et un esprit à la fois alerte et concentré, souligne Mark Divine, y compris lorsque je me trouvais dans le chaos du combat armé.»

L’ex-SEAL recommande de répéter l’exercice «pendant au moins cinq minutes», lorsque cela est possible. «L’expérience me montre que l’idéal est de faire une séance quotidienne de respiration en carré de 10 à 20 minutes et de l’accompagner de courtes périodes d’une ou deux minutes lorsqu’on se trouve en situation stressante», dit-il. Car c’est alors que ses effets sont les plus intenses, et donc les plus bénéfiques pour le corps et le mental.

«La respiration en boîte, avec son rapport quatre-quatre-quatre-quatre, a un effet énergétique neutre, explique-t-il. Elle ne va pas vous recharger ni vous mettre dans un état de sommeil et de relaxation. Elle vous rendra alerte, ancré, prêt à l’action.»

Autrement dit, le stress se sera dès lors évaporé, ou presque.

Voilà, Alissia. Je vous invite à essayer la respiration en carré, par des exercices quotidiens et par de brèves séances lorsque vous sentez le stress poindre en vous. Cela devrait vous permettre de mieux faire face à ces moments désagréables de votre quotidien au travail.

 

Sur le même sujet

3 précieuses leçons prodiguées par Roger Federer

13/06/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Je suis en début de carrière. Avez-vous un conseil pour bien la démarrer?»

Connaissez-vous la méthode 1-3-5?

11/06/2024 | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Au travail, je me donne à fond, comme un lévrier qui cherche à attraper un lapin. Et ça m'épuise...»

À la une

Un gouvernement du RN menacerait nos entreprises en France

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.