Sainte-Catherine Ouest : Un nouveau départ

Publié le 19/06/2010 à 00:00

Sainte-Catherine Ouest : Un nouveau départ

Publié le 19/06/2010 à 00:00

Par Carole Le Hirez

[Photo : Rachel Côté]

De la rue Atwater à la rue Guy


Nombre d'établissements : 190


Nombre d'emplois en 2009 : Environ 5 000 dans le secteur


Taux de vacance : n.d.


Coût du pi2 : n.d.


Rudement mis à mal depuis la fermeture de l'ancien Forum, le quartier est en voie de revitalisation.


La partie de la rue Sainte-Catherine située à l'ouest de la rue Guy est promise à un regain d'activité, notamment grâce au projet de revitalisation de l'îlot Séville.


Claridge Investments et Prével ont annoncé au printemps un investissement de plus de 100 millions de dollars (M$) dans la construction d'un complexe de logements, à la place de l'ancien théâtre Séville, entre les rues Chomedey et Lambert-Closse. Des espaces commerciaux sont également prévus au rez-de-chaussée.


" Les retombées engendrées par ce projet devraient être comparables à celles de l'aménagement du pavillon de l'Université Concordia. Les projets d'habitation attireront une population nouvelle et des commerces dans ce secteur dévitalisé ", estime le directeur de Destination Centre-Ville, André Poulin. " C'est un quartier qui ressuscitera ", a déclaré Sammy Forcillo, conseiller du district Peter-McGill.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

16:42 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.