Terre de contrastes

Publié le 16/04/2010 à 00:00, mis à jour le 13/02/2011 à 22:03

Terre de contrastes

Publié le 16/04/2010 à 00:00, mis à jour le 13/02/2011 à 22:03

[Photo : Société du parc industriel et portuaire de Bécancour]

Le territoire du Centre-du-Québec offre une image contrastée, celle d'un milieu industriel dynamique entouré d'un secteur agricole qui occupe pas moins de 60 % du territoire.


Les 3 500 agriculteurs de la région représentent le tiers des entreprises de la région. Et il ne s'agit pas d'agriculture de subsistance : ce secteur génère des revenus de un milliard de dollars, en hausse de 20 % depuis 2001.


L'exploitation de nouveaux créneaux y est aussi pour quelque chose. Par exemple, au cours des dernières années, le Centre-du-Québec est devenu le chef de file mondial de la canneberge biologique.


D'ailleurs, le Cégep de Victoriaville compte implanter un Centre d'expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité (CETAB) afin de soutenir l'agriculture.


La région compte sur des villes où l'entrepreneuriat est roi, comme Drummondville, Victoriaville ou Warwick. Les employeurs y font des pieds et des mains pour trouver de la main-d'oeuvre qui fera tourner leurs usines.


Au sud de Trois-Rivières, sur la rive sud du fleuve, se trouve un des piliers de l'industrie lourde québécoise : Bécancour, dont le parc industriel abrite une trentaine d'entreprises, en partie dans l'aluminium et la chimie.


Le transfert de la Société du parc industriel et portuaire à la municipalité risque toutefois de ralentir les ardeurs de développement... du moins pour un certain temps.


Spécialiste en développement régional, Hervé Duff souligne que le Centre-du-Québec est passé d'un extrême à l'autre.


" Au cours des années 1970, la région, surtout Drummondville, faisait l'objet de dérision. Aujourd'hui, on reconnaît à juste titre la région comme un château fort manufacturier. Mais on oublie à quel point l'agriculture y joue un rôle important ", dit cet économiste à la retraite.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Isabella, 15 ans, chercheuse et conférencière

Édition du 11 Mai 2019 | Diane Bérard

AGENT DE CHANGEMENT. The Knowledge Society (TKS)est un accélérateur pour les 13-17 ans aux grandes ...

Secteur minier: cinq filons pour assurer la relève

BLOGUE INVITÉ - Le secteur minier n'est pas «sexy» pour les jeunes. L'industrie peut toutefois être plus désirable.

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.