Libre-échange Canada UE: le sommet de jeudi est encore possible

Publié le 26/10/2016 à 12:05

Libre-échange Canada UE: le sommet de jeudi est encore possible

Publié le 26/10/2016 à 12:05

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123rf.com)

La signature d'un accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne jeudi demeure possible, après que les négociations entre la Belgique et sa région récalcitrante de la Wallonie aient permis de réaliser des progrès intéressants au cours des dernières heures.

Le président de l'Union européenne, Donald Tusk, a déclaré aux parlementaires européens mercredi que «le sommet de demain est encore possible», après plusieurs jours de discussions à Bruxelles entre le gouvernement belge et ses régions. La Belgique a besoin de l'accord de toutes ses régions pour entériner l'accord, et l'Union européenne a besoin de l'unanimité de ses membres.

Le premier ministre canadien Justin Trudeau demeure quant à lui prêt à s'envoler pour Bruxelles pour parapher l'entente.

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a déclaré mercredi, lors d'une pause pendant les discussions, que «tous les documents nécessaires» pourraient être transmis aux dirigeants européens dès mercredi pour l'approbation finale des membres de l'UE.

Le ministre-président de la Wallonie, Paul Magnette, a quant à lui révélé que certains détails doivent encore être fignolés, notamment dans le secteur de l'agriculture et en ce qui concerne un tribunal spécial de règlement des disputes. Son langage était toutefois plus conciliant, comparativement à son intransigeance des derniers jours.

Le sommet de jeudi entre le Canada et l'UE pourrait être annulé, et possiblement reporté à plus tard, si aucun accord n'intervient.

La Wallonie et ses 3,5 millions d'habitants sont le dernier obstacle à la signature d'un vaste pacte de libre-échange qui lierait 35 millions de Canadiens et 500 millions d'Européens. Les dirigeants wallons s'inquiètent de l'impact de l'accord sur le travail, l'environnement et la protection des consommateurs.

Les partisans de l'entente affirment qu'elle générera des milliards de dollars en échanges commerciaux additionnels. L'UE assure qu'elle ne menacera en rien ses normes sociales, environnementales et du travail.

M. Magnette s'oppose notamment à un processus d'arbitrage qui permettrait aux multinationales de contester devant la justice les décisions gouvernementales. Il dit que l'opposition de la Wallonie créera un précédent solide en vue d'autres négociations de libre-échange entre l'UE et des partenaires comme les États-Unis et le Japon.


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.