La sortie du Royaume-Uni de l'UE ne serait pas catastrophique

Publié le 09/05/2015 à 08:45

La sortie du Royaume-Uni de l'UE ne serait pas catastrophique

Publié le 09/05/2015 à 08:45

Par François Normand
Il y aurait d'abord un impact économique, car les entreprises britanniques devraient à nouveau payer des tarifs douaniers pour vendre leurs produits dans les 27 autres pays de l'Union européenne.

Plus de la moitié du commerce extérieur du Royaume-Uni se fait avec l'UE, un marché d'environ 442 millions d'habitants, si l'on exclut les 64 millions d'habitants que compte le Royaume-Uni.

Advenant une sortie du marché unique, le Royaume-Uni pourrait voir son PIB chuter de 3% par année entre 2017 et 2020, selon une étude de la fondation allemande Bertelsmann.

Il y a aurait ensuite un impact financier à court terme, disent les analystes.

Par exemple, la livre sterling pourrait perdre de la valeur sur les marchés de change, tout comme celle de l'euro. Les coûts d'emprunt du Royaume-Uni pourraient aussi augmenter sur les marchés obligataires.

Enfin, une sortie du R.-U. du marché unique aurait un impact politique, dont l'effritement de la stature du pays sur l'échiquier international.

Par exemple, le royaume perdrait de l'influence vis-à-vis des États-Unis, qui s'appuient depuis toujours sur Londres pour tenter d'influencer les politiques de l'Union européenne.

Des analystes estiment que l'intégrité territoriale du Royaume-Uni pourrait aussi être menacée. L'Écosse a fortement milité pour l'entrée du pays dans la Communauté économique européenne (CEE) en 1975.

Advenant une sortie du royaume de l'UE, l'Écosse pourrait faire sécession et joindre à nouveau le marché unique.

La victoire massive du Parti national écossais aux élections du 7 mai montre que l'idée d'indépendance est toujours vive en Écosse, malgré la victoire du camp du NON (à 55,3%) en septembre 2014.

Le Royaume-Uni peut prospérer hors de l'UE comme la Suisse


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre

À la une

Bourse: la Nasdaq à un sommet, le Dow prend une pause

Mis à jour le 01/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les acteurs du marché ont appris que 2,4 M d’emplois privés ont été créés en juin aux États-Unis.

Titres en action: Tesla, General Motors

Mis à jour le 01/07/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Entrée en vigueur de l'ACEUM sous haute tension

01/07/2020 | AFP

La version finale du traité avait été ratifiée fin 2019 après de nombreux amendements sous l’impulsion des démocrates.