L'UE "est un grand corps avec une tête très petite"

Publié le 09/09/2011 à 14:36, mis à jour le 16/10/2013 à 21:05

L'UE "est un grand corps avec une tête très petite"

Publié le 09/09/2011 à 14:36, mis à jour le 16/10/2013 à 21:05

Par AFP

L'Union européenne est "un grand corps avec une tête très petite", a fustigé vendredi le président du Conseil italien Silvio Berlusconi, critiquant l'impossibilité de l'Europe à s'unir sur la politique étrangère ou des retraites.

"Nous en sommes encore à une Europe constituée de nombreux Etats qui ne réussissent pas à se rassembler sur une politique étrangère, fiscale ou de l'immigration unique", a déploré M. Berlusconi lors d'un meeting de jeunes de son parti, le Peuple de la liberté (PdL), à Rome.

"Quand il s'est agi de se trouver un leader, nous, dans le Parti populaire européen (PPE, conservateur), nous avions proposé le binôme Tony Blair-Franco Frattini, mais Sarkozy et Merkel ont décidé de garder pour eux la politique étrangère et choisi de nommer deux personnes tout à fait respectables mais complètement inconnues des Européens et des autres interlocuteurs mondiaux", a commenté le Cavaliere, dans un discours très combatif, portant principalement sur le plan de rigueur budgétaire et l'attitude de la justice italienne à son encontre.

Les 27 avaient choisi en novembre 2009 le Belge Herman Van Rompuy comme premier président permanent de l'Europe et la Britannique Catherine Ashton comme premier chef de sa diplomatie.

L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair avait été cité comme président possible de la nouvelle UE. Parmi les candidats possibles pour l'assister, le nom du chef de la diplomatie italienne avait été mentionné.

Silvio Berlusconi s'est aussi plaint de l'incapacité de l'UE à imposer à tous les pays une hausse unique de l'âge de départ à la retraite "afin que les gouvernements puissent dire: c'est l'Europe qui l'impose, nous devons donc le faire".

Au contraire, "les gouvernements nationaux se trouvent face au problème qui consiste à augmenter de manière importante l'âge du départ en retraite, ce qui mécontente de nombreux électeurs", a-t-il relevé.

Les institutions européennes et les principaux partenaires de l'Italie, inquiets d'une possible extension de la crise de la dette à la troisième économie de la zone euro, ont encouragé le gouvernement italien à adopter rapidement un plan de rigueur drastique qui fait beaucoup de mécontents.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

Sur le même sujet

Êtes-vous vraiment surpris de la baisse des taux?

14/06/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. L’évolution des taux d’intérêts ne cesse de confondre les économistes.

Luc Vallée s'en va à l'Institut économique de Montréal

10/06/2019 | François Normand

Luc Vallée était à la Banque Laurentienne depuis 2014, où il dirigeait le groupe de recherche économique de VMBL.

À la une

Négos avec Air Canada: l'action de Transat continue à prendre de l'altitude

La période de négociations exclusives entre Transat A.T. et Air Canada se termine ce soir.

Forte hausse des revenus publicitaires chez Corus

26/06/2019 | Siham Lebiad

Corus Entertainment (CJR-B) a dévoilé mercredi des revenus de 458 M$, en hausse de 4% au cours du 3e trimestre

Bourse: encore des aubaines malgré les sommets historiques

26/06/2019 | Denis Lalonde

BALADO GESTIONNAIRES EN ACTION. Même si les indices américains sont à des sommets, on peut encore trouver des aubaines.