Beijing veut attirer des investisseurs grâce à trois zones franches


Édition du 17 Janvier 2015

Beijing veut attirer des investisseurs grâce à trois zones franches


Édition du 17 Janvier 2015

Par François Normand

La Chine met le paquet pour séduire les entreprises étrangères en leur déroulant le tapis rouge... et ajoutant des bonbons fiscaux.

[Photo: Bloomberg]

Aux prises avec une croissance plus faible que prévu, elle créera trois zones de libre-échange sur son territoire pour stimuler l'activité économique, a récemment fait savoir le gouvernement.

Selon le quotidien China Daily, elles devraient être implantées dans des sites industriels déjà existants : le Qianhai Special Zone à Shenzhen, le Tianjin Binhai New Area, et le Pingtan Comprehensive Pilot Zone à Fujian.

Pour inciter les entreprises, surtout étrangères, à s'y installer, le gouvernement leur offrira un environnement d'affaires plus compétitif par rapport à celui du reste de la Chine, grâce à des mesures fiscales avantageuses et des taux d'imposition pour les sociétés réduits.

Des zones spécialisées

Des analystes cités par l'agence de presse Xinhua estiment que la zone de Shenzhen (au sud-est de la Chine, dans la province du Guangdong) devrait mettre l'accent sur les procédures douanières et les réformes financières en raison de la proximité de Hong Kong et de Macao.

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.