Dette : Obama prêt à utiliser son veto

Publié le 27/07/2011 à 07:30, mis à jour le 27/07/2011 à 12:24

Dette : Obama prêt à utiliser son veto

Publié le 27/07/2011 à 07:30, mis à jour le 27/07/2011 à 12:24

Par La Presse Canadienne

Le président américain Barack Obama. Photo : Bloomberg

Le président américain Barack Obama a menacé, mardi, d'opposer son veto à un projet de loi d'urgence des républicains visant à éviter un défaut de paiement catastrophique, tandis que l'affrontement sur le relèvement du plafond de la dette des États-Unis s'est aggravé, à une semaine de la date butoir.

Une révolte au sein de l'aile conservatrice du Parti républicain menace en effet d'annuler les efforts du président de la Chambre des représentants, John Boehner, pour réunir suffisamment de votes pour faire adopter son projet de loi. Justement pour cette raison, les leaders républicains à la Chambre des représentants ont d'ailleurs décidé, mardi soir, de reporter le vote sur cette proposition, qui devait possiblement se tenir mercredi.

Selon David Dreier, représentant républicain en Californie, ce report s'explique par le fait que les responsables du bureau du Budget du Congrès américain pensent que le projet de loi ne produira pas les économies promises par M. Boehner, lorsqu'il en a fait le dévoilement lundi.

Le projet de loi des représentants républicains prévoit un relèvement du plafond de la dette de 1000 milliards $, en plus de coupes de 1200 milliards $ dans les dépenses fédérales, des réductions que les conservateurs jugent insuffisantes. Il prévoit aussi la mise sur pied d'un comité d'élus pour recommander des économies budgétaires de 1800 milliards $, ce qui ouvrirait la voie à un autre relèvement du plafond de la dette de 1600 milliards $.

Le leader de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, a affirmé que le projet de loi de M. Boehner n'avait aucune chance d'être adopté par les sénateurs, même s'il est approuvé par la Chambre.

Les États-Unis ont jusqu'au 2 août pour relever le plafond de leur dette publique, faute de quoi le pays pourrait se retrouver face à un défaut de paiement sans précédent.

À la une

Pas de démondialisation, à l’exception des semi-conducteurs

01/03/2024 | François Normand

ANALYSE. Aucun «ralentissement durable» de la mondialisation, mais on observe une incertitude techno-géopolitique.

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour le 01/03/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a gagné plus de 150 points.

Bourse: les gagnants et les perdants du 1er mars

Mis à jour le 01/03/2024 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.