Oubliez le travail, c'est l'argent qui stresse le plus les Québécois

Publié le 20/11/2017 à 11:26

Oubliez le travail, c'est l'argent qui stresse le plus les Québécois

Publié le 20/11/2017 à 11:26

Photo: 123rf.com

L'argent et les finances personnelles sont la première source de stress des Québécois, indique un sondage mené pour l'Institut québécois de planification financière(IQPF).



Les répondants ont indiqué, dans une proportion de 31%, que l'argent et les finances personnelles sont la première source de stress dans leur vie, loin devant le travail (21%), la santé (10%) et la famille (9%).


Dans 42% des cas, la gestion des finances personnelles a été identifiée comme une source d'anxiété, a entraîné des chicanes de couple (29%), de l'insomnie (26%) et des cachoteries auprès d'un proche (14%). De fait, seulement 38% des répondants ont affirmé ne pas avoir vécu l'une ou l'autre de ces situations au cours de leur vie.


Concernant le niveau d'aisance des Québécois à discuter de leur situation financière, 33% des répondants ont dit être très ou plutôt mal à l'aise d'en parler avec leurs proches, alors que 20% ont affirmé être très à l'aise d'aborder le sujet. Face à un professionnel de la planification financière, la confiance monte, car 34% des Québécois sont très à l'aise de discuter de leurs finances personnelles.



« Près du deux tiers des répondants, soit 63%, estiment ne pas disposer de toutes les connaissances nécessaires pour planifier adéquatement leur avenir financier. »


Une majorité (53 %) considèrent même avoir besoin d'aide en la matière. Par contre, 78% des répondants disent se sentir assez (51%) et très (27 %) en contrôle de leurs finances personnelles.


«Somme toute, les Québécoises et les Québécois nous semblent assez réalistes et pragmatiques quant à leur relation avec l'agent et les finances personnelles. Même si une majorité de répondants se disent en contrôle, plusieurs considèrent qu'ils pourraient avoir besoin d'aide et de conseils. Selon nous, loin d'être en opposition, ces deux notions sont complémentaires», déclare la présidente-directrice générale de l'IQPF, madame Jocelyne Houle-LeSarge.


Le sondage a été réalisé par SOM pour l'IQPF, du 19 au 24 octobre 2017, auprès de 1021 Québécoises et Québécois âgé(e)s de 18 ans ou plus. La marge d'erreur est de 3,8%.


 


 

À suivre dans cette section


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Les milléniaux plus riches que les X!

18/04/2019 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. Leurs revenus sont nettement plus élevés. Mais aussi leurs dettes, selon Statistique Canada...

Femmes et argent : des inégalités loin d'être éradiquées

Édition du 06 Avril 2019 | Hélène Gagné

EXPERTE INVITÉE. Trois études récentes sur les femmes et l'argent imposent un même constat : nous avons ...

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

Il y a 51 minutes | François Normand

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.