Soyez vigilants envers les petites capitalisations

Publié le 02/02/2011 à 11:59, mis à jour le 02/02/2011 à 15:29

Soyez vigilants envers les petites capitalisations

Publié le 02/02/2011 à 11:59, mis à jour le 02/02/2011 à 15:29

Par Dominique Beauchamp

[Photo : Bloomberg]

Le rendement époustouflant des titres à faible capitalisation depuis la crise de 2008 devrait convaincre les investisseurs de monter la garde, car une telle situation ne peut durer éternellement.

En 2010, l'indice faible capitalisation mixte pondéré BMO a bondi de 38,1 %, presque trois fois plus que l'indice torontois S&P/TSX (14,4 %). Ce rendement succède à l'explosion de 75 % de cet indice de référence de BMO, en 2009.

" Il est tout à fait habituel que ces titres prennent les devants après une chute boursière et une récession. Par contre, l'évaluation des titres américains à faible capitalisation a atteint un sommet depuis 27 ans, par rapport au S&P 500. C'est un signe de danger ", croit Greg McCrickard, gestionnaire du fonds T. Rowe Price Small Cap Core Equity Strategy.

Le gestionnaire de cette firme réputée ne prédit pas de dégringolade, mais prévient que les gains futurs seront plus modestes et dépendront davantage de la trajectoire de l'économie et des taux.

Après deux ans de gains spectaculaires, les titres à petite capitalisation canadiens se négocient à un multiple de leur valeur comptable, similaire à celui des grandes sociétés, indique Scott Carscallen, gestionnaire du Fonds Mackenzie Saxon petite capitalisation.

" Les investisseurs doivent modérer leurs attentes. Ces titres ne performeront pas mieux que la Bourse dans son ensemble ", ajoute-t-il.

" Les titres des PME canadiennes en Bourse commencent à être chers par rapport aux plus grandes sociétés, reconnaît aussi Nicolas Chevalier, gestionnaire chez Pembroke Management.

En revanche, la croissance de leurs bénéfices est encore nettement supérieure à celle des plus grandes sociétés.

Les titres à faible capitalisation ont été " massacrés " lors de la crise de 2008. Ils ont rattrapé le terrain perdu ensuite. " Tant que le robinet des capitaux restera ouvert, ces titres peuvent encore bien performer ", fait valoir Christian Godin, gestionnaire de Montrusco Bolton.

Ces titres procureront de bons rendements tant et aussi longtemps que les entreprises pourront financer, auprès des banques et des investisseurs, les projets qui alimentent leur croissance supérieure, dit-il.


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Le projet Énergie Saguenay a-t-il un avenir à long terme?

ANALYSE — Le marché de l'énergie mute en Europe et en Asie, ce qui pourrait limiter la demande pour du GNL du Québec.

COVID-19: un général va coordonner la distribution des vaccins au Canada

27/11/2020 | AFP

Un général ayant dirigé les forces de l'OTAN en Irak coordonnera la distribution des vaccins contre la COVID au Canada.

Le prix des propriétés bondit dans la RMR de Montréal

27/11/2020 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Les banlieues ont la cote en 2020 et l'intérêt pour les copropriétés sur l'île de Montréal diminue.