Des cartes fidélité qui en donnent plus

Publié le 12/05/2017 à 08:00

Des cartes fidélité qui en donnent plus

Publié le 12/05/2017 à 08:00

Par Claudine Hébert

Nous détenons, en moyenne, plus d’une douzaine de cartes fidélité dans notre porte-monnaie. Pourtant, la majorité d’entre nous n’en utilisons que sept de façon régulière. Quelles sont les principales cartes qui valent le coup?


Chaque année l’organisme Bond Loyalty Program compare plus de 280 programmes de fidélité au pays. L’an dernier, plus de 7000 Canadiens se sont prêtés à l’exercice. Parmi les coups de cœur du sondage 2016? Les cartes Optimum de Pharmaprix et Metro et moi se sont distinguées dans la catégorie pharmacie/épicerie.


Une carte personnalisée


Depuis le lancement en septembre 2010 de la carte «Métro et moi», ce programme a versé plus de 190 millions de dollars aux détenteurs. Chaque dollar rapporte un point. Grosso modo, il faut 500 points pour obtenir 4$. Et 1250 points pour 10$. Selon ce barême, il faudra dépenser 1250$ d’épicerie pour obtenir 10$ de rabais. Mais c’est sans compter l’aide du système de promotions personnalisées et de points bonis qui contribue à faire tripler, même quadrupler les récompenses remises aux détenteurs de la carte. «Pour environ 1200$ d’épicerie, le détenteur pourra recevoir un chèque récompenses variant de 35$ à 40$ aux trois mois», explique Geneviève Grégoire, conseillère aux communications chez Métro-Richelieu. En 2014, la carte trônait au premier rang du Bond Loyalty Program Report. En 2016, elle s’est retrouvée au 2e rang, tout juste derrière la carte Optimum de Pharmaprix.


Côté pharmacie


La carte Optimum de Pharmaprix propose 10 points pour chaque dollar dépensé. Dès que l’on atteint 8000 points, on peut obtenir 10$ de rabais. Si on fait le calcul, il faut dépenser 800$ pour atteindre la prime de 10$. Bien sûr, l’achat en période de promotions facilite l’accumulation de points plus rapidement. Les détenteurs qui atteignent le seuil des 15 000 points dans une même année civile reçoivent également d’autres promotions, telles 20 fois plus de points par achat. Notez que les médicaments payés par les régimes d’assurances-privés ne sont pas admissibles, ainsi que les carte-cadeaux, les billets de loterie, et les cartes de transport en commun. Mais on peut s’en donner en cœur joie avec tous les autres produits santé et les cosmétiques.


Nuit à l’hôtel


L’acquisition en 2016 du groupe d’hôtels Starwood par la chaîne Marriott a créé l’un des plus importants regroupements hôteliers au monde : SPG-Marriott-Ritz-Carlton. «Ce regroupement permet d’offrir un important volume d’hôtels à chacun des programmes de fidélisation de ces chaînes», signale Patrick Sojka, président et fondateur du site RewardsCanada. Les points accumulés au sein d’une chaîne peuvent ainsi être utilisés dans tous les hôtels du regroupement. Les cartes récompenses Marriott et Ritz-Carlton proposent 10 points pour chaque dollar dépensé. Il faut amasser au minimum 7500 points, soit 750$ de factures, pour obtenir une nuitée dans un hôtel Marriott de catégorie 1. Une nuitée gratuite au Delta Trois-Rivières, un hôtel catégorie 3, nécessite par exemple 15 000 points, 1500$ de dépenses. Pour une nuit gratuite au Ritz-Carlton de Montréal, comptez 60 000, soit 6000$ de dépenses. Les détenteurs de la carte SPG gagnent pour leur part deux points SPG par dollar dépensé. Pour obtenir une nuitée gratuite d’un hôtel de catégorie un, un minimum de 2000 points est requis, soit 1000$ dépensés. La nuitée gratuite au Four Point Sheraton à Lévis requiert un minimum de 7000 points, soit 3500$ dépensés.


Deux cartes plutôt qu’une


La carte Air Miles permet de cumuler des milles auprès de plus de 200 partenaires à travers le pays (Shell, Rona, IGA, Jean-Coutu…), y compris une centaine en ligne. L’obtention d’un mille varie d’un commerçant à l’autre, allant d’un mille par tranche de 5$ à un mille par tranche de 50$. Utilisée en solo, la carte Air Miles prend une éternité à accumuler les 95 milles nécessaires pour obtenir 10$ de récompenses. «Son détenteur a tout intérêt à la jumeler à une carte de crédit Air Miles», conseille Patrick Sojka. Un exemple : utilisée en solo chez IGA, la carte Air Miles donnera 10$ de récompenses après 1900$ d’achat. Jumelée à une carte de crédit Air Miles, 950$ d’achat suffiront pour obtenir les 10$.


Starbucks ou McDonald


Selon le Bond Loyalty Program Report, les cartes fidélité les plus aimées par les buveurs de café sont celles de Starbucks et McDonalds. Chez Starbucks, il faudra dépenser au minimum 150$ pour d’abord atteindre le plateau des 300 étoiles (2 étoiles pour chaque dollar dépensé). Une fois ce plateau atteint, il faudra ajouter 125 étoiles (une dépense additionnelle de 63$) pour obtenir sa première boisson gratuite. Grosso modo, le premier café gratuit revient à 213$ d’achat. 125 points suffisent ensuite pour un obtenir un autre produit gratuit. L’accumulation des étoiles s’effectue en boutique ainsi qu’en épicerie à l’achat de produit Starbucks. La carte est également valide aux États-Unis, au Royaume ainsi qu’en Irlande du nord.


Chez McDonald, la récompense est encore plus simple. On vous donne un café gratuit après le septième.


 

À suivre dans cette section

Sur le même sujet

Vous avez un projet, pensez d'abord acceptabilité sociale

BLOGUE. C’est  beau avoir des projets aux retombées économiques lucratives et qui, en plus, ...

Pourquoi vous devez faire déverrouiller votre téléphone cellulaire

01/12/2017 | Daniel Germain

BLOGUE. Courez faire déverrouiller votre téléphone cellulaire. Voici pourquoi. C'est gratuit à partir d'aujourd'hui.

À la une

Immobilier: prêter de l'argent à votre acheteur, est-ce avantageux?

BLOGUE INVITÉ. Ce qu'on appelle communément la «balance de vente» vous transforme en créancier et c'est risqué.

Bourse: petite hausse malgré la «tentative d'attentat terroriste»

Mis à jour il y a 43 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Mais les investisseurs ne semblent pas s'inquiéter outre mesure de l'explosion d'une bombe à Manhattan.

Cryptomonnaie: les Canadiens arnaqués de 1,7M$

Il y a 5 minutes | La Presse Canadienne

Le montant des fraudes a plus que doublé par rapport à l'an dernier.