Manque de main-d'oeuvre: le consommateur pourrait payer la note

Publié le 17/06/2021 à 14:43

Manque de main-d'oeuvre: le consommateur pourrait payer la note

Publié le 17/06/2021 à 14:43

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

La pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs est telle qu’elle risque en fin de compte de faire grimper les coûts pour les consommateurs, avertit le Conseil du patronat du Québec.

Ce sont particulièrement les secteurs d’activité où la marge de profit est peu élevée qui risquent d’être touchés par le phénomène, croit le président et chef de la direction du CPQ, Karl Blackburn.

Dans le cadre d’un webinaire, tenu en présence du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, il a aussi été question des seuils d’immigration et du partage des pourboires dans la restauration.

Le ministre Boulet a notamment plaidé en faveur d’un processus plus simple, moins long et moins coûteux pour intégrer les travailleurs originaires de l’étranger, plutôt que de mettre l’accent seulement sur des seuils d’immigration à atteindre.

Sur la question du partage des pourboires dans la restauration, le ministre a souligné qu’il était loin d’y avoir un consensus sur la question, mais il s’est dit prêt à tenir une rencontre à ce sujet.

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.