Manque de main-d'oeuvre: le consommateur pourrait payer la note

Publié le 17/06/2021 à 14:43

Manque de main-d'oeuvre: le consommateur pourrait payer la note

Publié le 17/06/2021 à 14:43

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

La pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs est telle qu’elle risque en fin de compte de faire grimper les coûts pour les consommateurs, avertit le Conseil du patronat du Québec.

Ce sont particulièrement les secteurs d’activité où la marge de profit est peu élevée qui risquent d’être touchés par le phénomène, croit le président et chef de la direction du CPQ, Karl Blackburn.

Dans le cadre d’un webinaire, tenu en présence du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, il a aussi été question des seuils d’immigration et du partage des pourboires dans la restauration.

Le ministre Boulet a notamment plaidé en faveur d’un processus plus simple, moins long et moins coûteux pour intégrer les travailleurs originaires de l’étranger, plutôt que de mettre l’accent seulement sur des seuils d’immigration à atteindre.

Sur la question du partage des pourboires dans la restauration, le ministre a souligné qu’il était loin d’y avoir un consensus sur la question, mais il s’est dit prêt à tenir une rencontre à ce sujet.

À la une

Voilà le Web3, la nouvelle dimension prometteuse pour l’entrepreneuriat

Mis à jour à 14:55 | François Remy

LES CLÉS DE LA CRYPTO. L’avènement de ce nouveau web, est rendu possible grâce à l’émergence du bitcoin

Virage numérique: le bon moment pour les minières

BLOGUE INVITÉ. Comme les minières ont eu «d'excellents résultats» en 2020 et 2021, le moment est idéal pour investir.

La forte hausse des salaires va perdurer!

EXPERT INVITÉ. Les salaires ont bondi de 5,7% au cours des 12 derniers mois au Québec.