EHT rend les postes électriques plus efficaces

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Septembre 2016

EHT rend les postes électriques plus efficaces

Offert par Les Affaires


Édition du 24 Septembre 2016

Par Pierre Théroux

EHT International a mis au point un système amélioré de commandes motorisées et des contrôleurs intelligents pour les sectionneurs des postes et des réseaux électriques. Ces équipements de haute tension sont utilisés en partie pour isoler les zones au sei

Une jeune et petite entreprise de Boucherville est en train de se faire un nom aux quatre coins de la planète. EHT International doit cette popularité au développement d’une technologie qui permet aux compagnies productrices d’électricité d’épargner temps et argent.

 « Dans les postes électriques, certains équipements n’ont pas évolué depuis plus de 30 ans. On arrive sur le marché avec un système moderne et intelligent plus efficace », souligne Patrick Lalongé, président de cette entreprise lancée en 2004, mais qui a véritablement pris son envol depuis trois ans, après plusieurs années consacrées au développement et à la validation de sa technologie.

L’entreprise a mis au point un système amélioré de commandes motorisées et des contrôleurs intelligents pour les sectionneurs des postes et des réseaux électriques. Ces équipements de haute tension sont utilisés en partie pour isoler les zones au sein des postes à des fins d’entretien.

Or, la technologie développée par EHT permet de diminuer les durées de maintenance et d’arrêt lors des coupures de courant, de prévenir les défaillances et d’augmenter la durée de vie des équipements. « Aucune autre commande motorisée sur le marché n’est aussi efficace et intelligente », affirme M. Lalongé, un ingénieur électrique qui a développé cette technologie aujourd’hui brevetée aux États-Unis.

Mais avant d’en faire la commercialisation à grande échelle, l’entreprise a fait tester ces prototypes par Hydro-Québec pendant plus d’un an. Les résultats ont été concluants et lui ont ouvert les portes du marché international. « Pour une petite entreprise québécoise, inconnue sur le marché, c’est une belle carte de visite », indique M. Lalongé.

À lire: La croissance d'Hydro-Québec passe par l'international

EHT a fait ses premiers pas aux États-Unis il y a trois ans, notamment auprès du producteur et distributeur Southern Company qui œuvre principalement dans le Sud-Est américain. D’autres essais avaient auparavant été réalisés par le réputé Georgia Institute of Technology, à la demande de Southern Company avant qu’elle ne lui octroie le contrat.

Si le marché américain offre évidemment un immense potentiel, d’autres sociétés électriques dans le monde s’intéressent aussi aux commandes motorisées d’EHT. Des unités de démonstration sont présentement à l’essai en Australie, au Mexique, en Inde et aux Philippines. « Ces pays ont d’immenses réseaux électriques et de vieux équipements », fait valoir M. Lalongé, en précisant que les systèmes développés par l’entreprise ont aussi l’avantage d’être universels et ainsi compatibles avec la majorité des sectionneurs sur le marché.

La PME prévoit aussi faire une percée auprès des fabricants de sectionneurs qui souhaiteraient intégrer les systèmes développés par EHT dans leurs équipements. L’entreprise compte huit employés et prévoit doubler ses effectifs d’ici deux ans.

Retour au dossier Spécial énergie : Objectif 2030

 


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Le titre de SNC-Lavalin bondit au lendemain des élections

Au lendemain du scrutin, l'action de SNC-Lavalin a effectué un bond à la Bourse de Toronto.

Le parti libéral devra mettre un peu d'eau dans son vin

06:51 | AFP

«Si le parti libéral fait les concessions attendues par le NPD, on peut s'imaginer que ça durera au moins 18 à 24 mois.»

Le PDG de Nike tire sa révérence

16:39 | AFP

Il était à la tête de l’entreprise depuis 2006.