Actions ou actifs? Quel mode de rachat privilégier ?

Publié le 27/03/2014 à 06:00

Actions ou actifs? Quel mode de rachat privilégier ?

Publié le 27/03/2014 à 06:00

Par Claudine Hébert

La plupart du temps, les transferts d’entreprise s’effectuent sous la formule de vente d’actions plutôt que de ventes d’actifs, indique Richard Quinn, directeur principal Transfert d’entreprise chez Desjardins.

« Le hic, avec ce type de transaction par actions, c’est que le releveur augmente le risque d’acheter potentiellement des éléments de surprise contrairement à un achat d’actifs », soulève l’avocat Maxime Rhéaume, spécialiste en droit des affaires chez Miller Thomson.

Dans certains secteurs d’activité, le transfert d’entreprise s’effectue principalement par la vente d’actifs, notamment dans le milieu de la construction. Dans ce cas, le repreneur a avantage à ne racheter que l’équipement, la machinerie et les bâtiments. En favorisant les actifs plutôt que les actions, disent nos experts en relève, le repreneur évite ainsi d’hériter d’éventuelles poursuites dont pourrait faire l’objet l’ancien entrepreneur.

Enfin, si le transfert d’entreprise s’effectue par le rachat d’actions, le repreneur et le cédant ont avantage à favoriser un mode de progressif étalé sur 5, voire 10 ans. « Premièrement, le cédant se voit imposer sur de plus petits montants. Deuxièmement, cette formule permet de ne pas étouffer le repreneur qui peut, du coup, se garder un peu de liquidité en cas d’imprévus », conseille Suzanne Landry, professeure de fiscalité à HEC Montréal.

 

À suivre dans cette section

Une boîte à outils sur mesure
Édition du 23 Septembre 2020 | Claudine Hébert

image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre


image

Adjointes administratives

Mercredi 14 octobre


image

Femmes Leaders

Mercredi 21 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Cogeco: «l’approche hostile» remise en question par la CDPQ

Il y a 36 minutes | La Presse Canadienne

L’institution se questionne notamment sur la décision de Rogers et Altice USA de dévoiler les modalités de leur offre.

À surveiller: Canadien National, Nike, Tesla

Que faire avec les titres du CN, de Nike et de Tesla? Voici quelques recommandations d’analystes.

Êtes-vous occupés à être occupé?

BLOGUE INVITÉ. Un travers professionnel qui se traduit toujours par une perte d'énergie conséquente...