Drummondville: Une diversification gagnante

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Novembre 2017

Drummondville: Une diversification gagnante

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Novembre 2017

Par Claudine Hébert

DOSSIER PARCS INDUSTRIELS - Dans les années 1970, la ville de Drummondville, qui reposait essentiellement sur les activités du textile, a pris le pari de diversifier son économie. Quarante ans plus tard, c’est mission accomplie.


« On vient de connaître une décennie exceptionnelle en développement industriel. On recense plus de 2G$ d’investissement, dont la moitié relève de l’arrivée de nouvelles entreprises manufacturières. Le développement de notre principale zone industrielle, qui s’étend sur plus de 7,6 km2 aux abords des autoroutes 20 et 55, est désormais complété à plus de 95% », indique Martin Dupont, directeur général et commissaire industriel de la Société de développement économique de Drummondville. Drummondville présente le 8e plus grand espace industriel contigu de la province.


La maturité de la principale zone industrielle, reliée au réseau ferroviaire transcanadien, incite la ville à investir dans le développement de nouveaux secteurs, dont un vaste territoire aux abords de l’autoroute 55. « D’ici l’an prochain, ce seront 20M$ qui auront été investis pour aménager routes, réseaux d’aqueducs et égouts afin de rendre disponible une nouvelle superficie de plus de 10 millions de pi2 », signale M. Dupont. À moyen terme, la ville espère pouvoir ajouter une autre superficie d’au moins 30 millions de pi2 de zones industrielles.


Remarquez, la ville de Drummondville se hisse parmi les municipalités les plus « agressives » en termes de développement industriel. Les terrains se vendent 1$ le pi2, peu importe le secteur économique de l’entreprise qui veut s’y installer. Et ces dernières bénéficient d’un congé de taxes foncières sur une période de cinq ans, rappelle Martin Dupont.


Parmi les plus récents investissements, M. Dupont cite celui de Qualtech, un fabricant de réservoirs en acier inoxydable, qui emploie une trentaine de personnes. La construction de l’usine de 8,2M$ sera complétée d’ici le printemps prochain.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

De nouveaux espaces commerciaux prennent forme à Beauharnois

30/05/2018 | Martin Jolicoeur

Située à la sortie 22 de l'autoroute 30, la future aire de service fait face au nouvel entrepôt d'Ikea.

Trois autres expériences de relocalisation industrielle

Édition du 05 Mai 2018 | François Normand

1. États-Unis Après la récession mondiale de 2007-2008, les États-Unis ont commencé à s'intéresser à la ...

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.