Kefiplant : en pleine effervescence

Publié le 22/10/2015 à 08:00

Kefiplant : en pleine effervescence

Publié le 22/10/2015 à 08:00

Depuis 10 ans, l’objectif de Kefiplant est clair. Sa fondatrice, Chantale Houle, souhaite améliorer les habitudes alimentaires… de la planète. Pour y arriver, l’entrepreneure veut révolutionner l’industrie des boissons. « J’ai développé ma stratégie pour suivre la cadence des marchés, lance la femme de 45 ans. Je me moque d’avoir de la compétition, car je ne serai jamais capable de prendre le marché à 100 % ! »

Kefiplant se spécialise dans la fermentation de plantes biologiques, en alliant procédés ancestraux et science moderne. Les extraits développés et brevetés par l’entreprise de Drummondville sont utilisés dans des suppléments et des breuvages. À commencer par le kombucha, un segment en pleine effervescence. « Quand j’ai commencé, il y a 10 ans, ce marché était inconnu. En 2020, on prévoit qu’il atteindra 1,8 milliard de dollars », souligne Chantale Houle, qui chapeaute une équipe de 14 personnes.

Mais Kefiplant, qui fait le plus clair de ses affaires aux États-Unis, n’a pas l’intention de se limiter au kombucha et cible le marché des boissons gazeuses, dont les produits phares  enregistrent des ventes qui périclitent. Les sodas probiotiques – au gingembre, au curcuma ou au thé rooibos – pourraient ainsi s’ajouter à l’offre traditionnelle. Les entreprises vont entendre la demande des consommateurs pour les boissons vivantes, plus santé, assure Chantale Houle.

Pour elle, la créativité passe par l’innovation. La fermentation, ce n’est pas la spécialité des grands producteurs et distributeurs. Dans ses laboratoires, Kefiplant s’assure ainsi de repousser les limites de la recherche en la matière, afin de proposer des extraits inimitables. « Ce qui est compliqué, c’est nous qui le faisons, lance la présidente de l’entreprise. Nous avons créé un concept avant-gardiste. Nous étions là avant que le train passe. Et aujourd’hui, je peux vous assurer qu’il roule à vitesse grand V. »

Cliquez ici pour consulter le dossier PME: des idées à revendre

À la une

Ça rapporte d’investir dans des organismes communautaires

24/01/2022 | Emmanuel Martinez

Investir dans les organismes communautaires est bon pour l’économie, selon une étude de la firme AppEco.

Bourse: Wall Street sauve les meubles et termine en hausse

Mis à jour le 24/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto rebondit en fin de journée mais termine quand même dans le rouge.

À surveiller: Peloton Interactive, Metro et Innergex

24/01/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Peloton Interactive, Metro et Innergex? Voici quelques recommandations d’analystes.