Le palmarès des grand(e)s de la gouvernance 2019

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Février 2019

Le palmarès des grand(e)s de la gouvernance 2019

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Février 2019

LES GRAND(E)S DE LA GOUVERNANCE

Le palmarès des grand(e)s de la gouvernance 2019

Méthodologie

Les données de base du palmarès ont été colligées par la ­Chaire de recherche en gouvernance de sociétés de l’Université ­Laval. La ­Chaire a répertorié les administrateurs indiqués dans les circulaires de sollicitation de procurations de 175 entreprises québécoises cotées en ­Bourse, circulaires déposées pour les assemblées générales annuelles qui se sont déroulées entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. Dans son analyse, ­Les ­Affaires a considéré les 167 entreprises qui étaient toujours cotées en ­Bourse au 17 janvier 2019.

Le score d’influence de chacun des administrateurs a été établi comme suit :

  • Les entreprises ont été triées en trois tiers, en fonction de leur capitalisation boursière au 17 janvier. Siéger au conseil d’une entreprise du tiers supérieur valait 3 points, du tiers central, 2 points, et du tiers inférieur, 1 point.
  • ­Présider un conseil d’administration ajoutait 2 points. La présidence de chaque entreprise a été vérifiée le 17 janvier 2019 selon les informations fournies sur les sites Web des organisations, ce qui a conduit à des modifications des données de base.­
  • Présider un comité au sein du conseil d’administration ajoutait 0,5 point.

Le score d’influence d’un administrateur est le total des points ainsi compilés pour chacun des conseils d’administration auquel il siège dans le groupe des 167 sociétés cotées analysées.

Les rémunérations indiquées sont le total des compensations financières compilées par la ­Chaire de recherche en gouvernance de sociétés à partir des déclarations faites dans les circulaires de sollicitation de procurations relatives aux assemblées générales annuelles des organisations, qui se sont déroulées entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018. La rémunération déclarée était pour l’année précédente. Aucune rémunération n’a été indiquée dans les cas des dirigeants de la société, puisqu’ils ne reçoivent pas de rémunération à titre d’administrateur, et dans les cas d’administrateurs qui n’étaient pas en poste en 2017.

À la une

Bourse: Wall Street termine sur une note contrastée, après une semaine agitée

Mis à jour à 17:08 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en baisse pour une 3e semaine consécutive.

À surveiller: BlackBerry, Apple et Tourmaline

Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement.

Bourse: partie remise pour la Longueuilloise KDC/One?

ANALYSE. Michael Salzillo cite la «volatilité» des marchés pour expliquer sa marche arrière.