Charest ne précisera pas son Plan Nord avant le scrutin

Publié le 14/11/2008 à 00:00, mis à jour le 16/03/2012 à 16:29

Charest ne précisera pas son Plan Nord avant le scrutin

Publié le 14/11/2008 à 00:00, mis à jour le 16/03/2012 à 16:29

Par La Presse Canadienne

Vendredi matin, à Sept-Iles, le chef libéral a levé un coin du voile en annonçant 3500 mégawatts de puissance supplémentaire à produire dans le nord québécois, sans cependant préciser à quelle endroit ou sur quelle rivière cela se fera.

L'annonce, qui est en fait une mise à jour de la stratégie énergétique de son gouvernement, ne pourra être réalisée qu'à partir de 2015, et n'a donc rien à voir avec la crise économique actuelle qui a servi de prétexte au déclenchement d'élections générales.

Cette puissance supplémentaire fournira suffisamment d'énergie pour alimenter l'équivalent de 600 000 résidences, soit une région de la taille de Québec. Du total, 20 pour cent sera réservé pour des énergies éoliennes ou alternatives.

C'est majeur pour le nord du Québec, a-t-il fait valoir.

M. Charest a fait cette annonce au port de Sept-Iles, en territoire péquiste, à l'occasion de l'inauguration d'infrastructures financées par les gouvernements et déjà complétées depuis deux ans. Il a dit qu'il n'avait pas pu venir plus tôt, en raison du fait qu'il dirige un gouvernement minoritaire.

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bourse: Wall Street à des records après l'assermentation de Joe Biden

Mis à jour le 20/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a atteint de nouveaux sommets mercredi à la clôture.

Titres en action: Aurora, Procter & Gamble, Morgan Stanley...

Mis à jour le 20/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les frontières internationales du Canada fermées jusqu'au 21 février

Ottawa annonce que ses frontières internationales resteront fermées jusqu’au 21 février, en raison de la pandémie.